Skip to navigation – Site map

Embaucher ou habiliter ?

Recrutement et espaces de (non-)qualification dans l’hôtellerie-restauration
Hiring or Empowering? Recruitment and (Non-)Qualification Structure in the Hotel-Restaurant Sector
Sylvie Monchatre
p. 93-114

Abstracts

How to build trust while hiring candidates without any qualification? We show that recruitment deals with unequal screening processes within two contrasting areas differentiated according to their qualification structure. For this, we use several investigations in the hotel-restaurant field in order to analyse recruitment practices. In the “professional sector”, trust is built before hiring transactions. Because recruitment is based on the recognition of qualities assessed within professional networks, it reaches its limits facing unknown and unqualified candidates for unskilled jobs – to the point where it may be outsourced. On the contrary, the “commercial sector”, in which the workforce is supposed to be more easily substituted, is more dependent on labour market intermediaries. The screening processes can lead to the recruitment of candidates with improbable profiles so that the idea of a hotel-restaurant industry mainly known, in France, for its discriminatory practices, has to be qualified.

Top of page

Excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2020.
Read it

Outline

De quoi la non-qualification est-elle le nom ?
Dans le pôle professionnel, la qualification dans tous ses états
Dans le pôle commercial, l’énigme de la qualification
Habiliter la relève, embaucher des obligés
Concurrence par la qualité et réseaux de solidarité
Aux marges des réseaux professionnels, l’énigme du recrutement
Supprimer ou déléguer les transactions pour l’emploi subalterne
Dans le pôle commercial : sélectionner ou habiliter ?
Quand le marché du placement s’impose…
Une sélection sur les qualités physiques et morales
Des jugements d’employabilité improbables

First lines

Comment caractériser les échanges sur le marché du travail non qualifié et plus particulièrement les opérations de recrutement qui s’y déroulent ? La question se pose d’autant plus que d’importantes inégalités semblent se former ici, si l’on en juge par le résultat des transactions à l’œuvre. Les individus les moins qualifiés sont, plus fréquemment que les autres, dans des emplois de courte durée ou en situation de sous-emploi et leur précarité s’accompagne de conditions de travail marquées par la pénibilité et d’importantes exigences de disponibilité temporelle. Le « travail non qualifié » tend ainsi à constituer un « segment de main-d’œuvre à part » (Amossé, Chardon, 2006, p. 205), tendance qui se retrouve dans l’hôtellerie-restauration. Réputé pour la difficulté de ses conditions de travail et d’emploi, ce secteur se caractérise en outre par une double hétéronomie : celle de son marché du travail – il peine à attirer en situation de bonne conjoncture – et celle de son marché des ...

Top of page

References

Bibliographical reference

Sylvie Monchatre, « Embaucher ou habiliter ? », Travail et Emploi, 155-156 | 2018, 93-114.

Electronic reference

Sylvie Monchatre, « Embaucher ou habiliter ? », Travail et Emploi [Online], 155-156 | Juillet-décembre 2018, Online since 11 July 2019, connection on 22 August 2019. URL : http://journals.openedition.org/travailemploi/8646 ; DOI : 10.4000/travailemploi.8646

Top of page

About the author

Sylvie Monchatre

Université Lumière Lyon 2, Centre Max Weber, UMR 5283. Ce texte a été écrit lorsque l’auteure était à l’université de Strasbourg, laboratoire Sociétés, acteurs, gouvernement en Europe (Sage), UMR 7363 ; sylvie.monchatre@univ-lyon2.fr

Top of page

Copyright

© La documentation française

Top of page
  • OpenEdition Journals