Navigation – Plan du site

AccueilAppels à contributionAppels en coursL’enseignement/apprentissage de l...

L’enseignement/apprentissage de l’oral en contextes : quels défis à relever ?

Sandrine Aeby Daghé, Stéphane Colognesi et Frédéric Torterat

Texte de cadrage

Depuis plusieurs années, l’enseignement de l’oral suscite de plus en plus d’intérêt. Cela s’explique notamment par le fait que les politiques lui donnent une importance certaine dans les programmes : l’oral, entendu comme la compétence à communiquer oralement et à comprendre des messages entendus, y occupe désormais la même place que la lecture et l’écriture (Stordeur et al., 2022). Par ailleurs, des progressions pour l’enseigner ainsi que des propositions didactiques apparaissent progressivement (eg., Colognesi et al., 2023 ; Dolz et al., 2022 ; Dumais & Soucy, 2020 ; Dupont & Sales-Hitier, 2023 ; Gagnon & Rehm, 2018 ; Margolinas & Laparra, 2019). En plus, l’oral permet de réduire l’échec scolaire, l’exclusion sociale (Le Cunff & Jourdain, 2008 ; Nonnon, 2016) et les inégalités scolaires (Bautier & Rayou, 2013 ; Torterat, 2010). Néanmoins, la problématique des différents contextes dans lesquels l’oral peut s’enseigner est à clarifier.

Premièrement, il s’agit de circonscrire ce que différents travaux entendent par contexte d’enseignement de l’oral à proprement parler, en tant qu’ensemble d’éléments factuels ou présumés tels. De plus, il convient de s’attarder sur les processus de (dé)contextualisation eux-mêmes, dans la mesure où ceux-ci influencent tant les usages de l’oral en situation didactique que les représentations que s’en font les acteurs.

Ainsi, le contexte d’enseignement renvoie-t-il, par exemple, tantôt à un ensemble de pratiques où l’oral est partie prenante (Viola et al., 2015), tantôt à une configuration discursive (Torterat, 2012), ou bien il apparaît comme un cadre soumis à des prescrits institutionnels spécifiques (Wiertz et al., 2020). Dans d’autres perspectives, c’est l’environnement linguistique, tel que le FLE/FLS ou le plurilinguisme, qui préfigurent l’oral enseigné (Defays, 2015 ; Miguel-Addisu & Beaumont, 2020), à tel point qu’à certains égards, la francophonie elle-même est susceptible de constituer un contexte en soi (Dupont, 2020).

Sur un plan plus processuel, les situations didactiques supposent une contextualisation (et inversement) graduelle de l’enseignement de l’oral. Certains auteurs valorisent ainsi une expérimentation de l’oral en « contexte réel » (Sénéchal, 2017) ou « signifiant » (Lafontaine, 2016), là où d’autres déplorent au contraire un oral en tout ou partie « décontextualisé » (Nonnon, 2011), ou plus exactement « un manque de contextualisation et d’outils situationnels » dans l’activité d’apprentissage de l’oral (Gagnon & Dolz, 2016). Or, à l’évidence, il existe de nombreux points de variation entre ce tout ou rien configuratif, situationnel ou actionnel : à cet égard, ce sont autant les micro-processus (fréquences des sollicitations, ou formes d’ajustements par exemple) que les mouvements plus larges (tels que la discursivité des apprentissages ou les orientations dialogiques) qu’il importe d’interroger.

Deuxièmement, il s’agit de penser l’enseignement et l’apprentissage de l’oral en milieu scolaire en envisageant les liens à tisser entre les « phénomènes internes » à la classe et les « phénomènes externes » (Dolz & Tupin, 2011). Cela implique de s’intéresser aux effets de contextualisation ou de décontextualisation en fonction de l’hétérogénéité des publics scolaires (Dumais et al., 2017), mais aussi en tenant compte d’un élargissement des réflexions didactiques aussi bien à l’entrée en scolarité qu’à sa sortie, en classe ordinaire aussi bien qu’en classe d’accueil (Surian & Gagnon, 2015). Cela suppose aussi de s’intéresser aux spécificités des objets disciplinaires de l’enseignement et de l’apprentissage de l’oral dans leurs liens aux configurations des disciplines dans lesquels ils se déploient et à leur évolution en fonction des processus transpositifs à l’œuvre. Enfin, une attention particulière pourra être accordée en fonction de la nature des corpus oraux appréhendés et des réalités auxquelles ils se rattachent sous couvert de langue (maternelle, première, de scolarisation, seconde). De manière générale, il s’agit d’interroger ce qui constitue les contextes d’enseignement et d’apprentissage de l’oral et les outils méthodologiques qui permettent de les appréhender dans leurs spécificités.

Troisièmement, la prise en compte des contextes dans les situations de formation des enseignants à la didactique de l’oral est à interroger. En effet, l’enjeu est de permettre le transfert du contenu de la formation vers les pratiques professionnelles (Darling-Hammond & Richardson, 2009). La complexité du contexte des participants (Colognesi & Lucchini, 2022 ; Vanpée et al., 2010). Car même lorsque les (futurs) enseignants se disent intéressés par une formation et ont l’intention d’expérimenter les pratiques en classe, ils ne le font pas nécessairement, troublés par les différences contextuelles qui peuvent exister entre ce qui est présenté dans la formation et la réalité de leur milieu professionnel.

Ce numéro vise à rassembler des contributions qui interrogent la prise en compte des contextes dans l’enseignement de l’oral. Il permettra d’examiner les différentes dimensions relatives aux contextes, en abordant notamment des questions comme : quelle est l’importance de l’environnement et du climat de classe dans le travail de l’oral ? Le contexte de travail façonne-t-il la manière dont l’élève/l’étudiant s’exprime/écoute un message ? Comment les corpus utilisés dans les activités s’adaptent-ils aux élèves/étudiants ? Comment les activités s’adaptent-elles aux différents publics pour lesquelles elles sont destinées ? Comment tenir compte des différents profils d’élèves existant dans les classes ? Comment la formation peut-elle assurer une contextualisation suffisante pour permettre aux enseignants de transférer les propositions sur le terrain ?

Calendrier prévisionnel

  • Diffusion de l’appel avril 2024

  • Envoi des articles complets avant le 15 septembre 2024. Envoi conjoint aux trois coordinateurs. Une manifestation d’intérêt envoyée au préalable aux coordinateurs sera bienvenue

  • Processus de reviewing par deux experts du 15 septembre 2024 - 30 novembre 2024

  • Envoi des articles révisés courant janvier 2025

  • Publication prévue premier semestre 2025

Pour toute question concernant les recommandations aux auteurs et la feuille de style se reporter au site de la revue Tréma (https://journals.openedition.org/trema/) ou aux coordinateurs du numéro en question.

Bibliographie

Bautier, É., & Rayou, P. (2013). Les inégalités d’apprentissage : Programmes, pratiques et malentendus scolaires. Presses Universitaires de France. https://doi.org/10.3917/puf.bauti.2013.01

Colognesi, S., Coppe, T., & Lucchini, S. (2023). Improving the oral language skills of elementary school students through video-recorded performances. Teaching and Teacher Education, 128, 104141.

Defays, J.-M. (2015). 20 ans de FLES, faits et gestes de la didactique du français langue étrangère et seconde, de 1995 à 2015 (vol. 1 : Transversalités). EME Editions.

Dolz-Mestre, J., & Tupin, F. (2011). La notion de situation dans l’étude des phénomènes d’enseignement et d’apprentissage des langues : vers une perspective socio-didactique. Recherches en éducation, 12, 82-97.

Dolz, J., Lima, G., & Zani, J. (2022). Da fábula escrita à fábula teatralizada: um itinerário para o ensino do oral. Veredas - Revista de Estudos Linguísticos, 26(1), 363-382.

Dumais, C., & Soucy, E. (2020). Des documents de référence pour l’enseignement et l’évaluation d’objets de l’oral au primaire québécois. Revue hybride de l’éducation, 4, 24-35.

Dumais, C., Bergeron, R., Pellerin, M., & Lavoie, C. (2017). L’oral et son enseignement. Pluralité des contextes linguistiques. Peisaj.

Dupont, P. (dir.) (2020). L’enseignement de l’oral en contexte francophone : pratiques et outils de formation. Presses Universitaires du Midi.

Dupont, P., & Sales-Hitier, D. (2023). Une nouvelle génération de séquence didactique pour répondre aux obstacles inhérents à l’enseignement de l’oral : la séquence SEMO. Repères, 68, 57-77. http://journals.openedition.org/reperes/6043 ; https://doi.org/10.4000/reperes.6043

Gagnon, R., & Dolz, J. (2016). Enseigner l’oral en classes hétérogènes : quelle ingénierie didactique ? Les dossiers des Sciences de l’Education, 36, 109-129.

Gagnon, R., & Rehm, Ch. (2018). Des corpus pour travailler l’oral en classe de français langue 1 et 2 : question de choix, de modèles et de contextes. Recherches, 68, 45-62.

Lafontaine, L. (2016). Pratiques d’enseignement de l’oral au primaire au Québec : des avancées dans le domaine de la littératie. Le français aujourd'hui, 195, 37-46.

Margolinas, C., & Laparra, M. (2019). Comment se manifeste le continuum oralité/littératie ? Pratiques [En ligne], 183-184. http://journals.openedition.org/pratiques/7513 ; https://doi.org/10.4000/pratiques.7513

Miguel-Addisu, V., & Beaumont, S. (2020). Dynamique d’apprenance dans une recherche collaborative portant sur la didactique de l’oral en contexte plurilingue : regards croisés. Recherches en didactique des langues et des cultures. Les cahiers de l'Acedle, 17(2). http://journals.openedition.org/rdlc/7371 ; https://doi.org/10.4000/rdlc.7371

Nonnon, É. (2011). L’histoire de la didactique de l’oral, un observatoire de questions vives de la didactique du français. Pratiques. Linguistique, littérature, didactique, 149-150, 184-206.

Sénéchal, K. (2017). Quels obstacles à la mise en œuvre de séquences didactiques destinées à l’enseignement de l’oral. Dans J.-F. de Pietro, C. Fisher & R. Gagnon (dirs.). L’oral aujourd’hui : perspectives didactiques (pp. 177-199). Presses Universitaires de Namur.

Stordeur, M., Nils, F., & Colognesi, S. (2022). No, an oral presentation is not just something you prepare at home! Elementary teachers’ practices supporting preparation of oral presentations. L1-Educational Studies in Language and Literature, 22, 1-29. https://doi.org/10.21248/l1esll.2022.22.1.417

Surian, M., & Gagnon, R. (2015). L’enseignement de l’oral dans les classes d’accueil : des objets et des démarches en tension. Dans R. Bergeron, C. Dumais, B. Harvey & R. Nolin (dirs.). La didactique du français oral du primaire à l’université. Peisaj.

Torterat, F. (2010). La co-construction textuelle avec de jeunes enfants : de la phrase au texte, et vice versa1.  Discours [En ligne], 7. http://journals.openedition.org/discours/8052 ; https://doi.org/10.4000/discours.8052

Torterat, F. (2012). Une approche de la diversification discursive chez de jeunes enfants (30-48 mois). Enfance, 2(2), 167-191.

UNICEF Office of Research. (2016). Fairness for children: A league table of inequality in child well-being in rich countries. UNICEF Office of Research - Innocenti.

Vanpée, D., Frenay, M., Godin, V., & Bédard, D. (2010). Ce que la perspective de l’apprentissage et de l’enseignement contextualisés authentiques peut apporter pour optimaliser la qualité pédagogique des stages d’externat. EDP Sciences, 10(4), 253-266. https://doi.org/10.1051/pmed/20090330

Viola, S., Messier, G., Dumais, C., & Meunier, H. (2015). Dispositif de formation pour le développement de la compétence à l’oral de futurs enseignants dans un contexte d’approche-programme : quelles sont les pratiques déclarées efficaces ? Language and Literacy, 17(4), 73-100. https://doi.org/10.20360/G26C7S

Wiertz, C., Van Mosnenck, S., Galand, B., & Colognesi, S. (2020). Évaluer l’oral quand on est enseignant ou chercheur : points de discussion et prises de décision dans la coconception d’une grille critériée. Mesure et évaluation en éducation, 43(3), 1-37.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search