Navigation – Plan du site

AccueilAuteurs32- InstitutionsYan Thomas – notice

Yan Thomas – notice

Texte intégral

1Yan Thomas war ein herausragender Historiker des römischen Rechts. Er war Mitglied der École française de Rome (1980–1983), Professor für Rechtsgeschichte an der Universität Rouen und von 1989 bis zu seinem Tod 2008 Directeur d’études an der École des hautes études en sciences sociales.
Seine Forschung war der Untersuchung von Rechtskategorien und -methoden gewidmet. In seinen Arbeiten versuchte er, von der Antike bis zum Humanismus eine gewisse Einheit und damit eine gewisse Beständigkeit der juristischen Frage in den Texten des »gemeinen Rechts« auszumachen, um herauszufinden, mittels welcher Techniken das Recht permanent neue Gegenstände konstruiert. Die – übergreifende – Frage nach dem Status der Person im Recht stand im Zentrum seiner Forschungen. Mit Nicole Loraux rief er die Reihe »L’Antiquité au présent« im Verlag Bélin ins Leben. Seine Arbeiten nährten unter anderem das Werk des italienischen Philosophen Giorgio Agamben.

2Yan Thomas est considéré comme le plus grand historien français du droit romain. Il a été membre de l'École française de Rome (1980-1983), professeur d’histoire du droit à l'Université de Rouen, puis, de 1989 à sa disparition en 2008, directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales.
Il a étudié les catégories et les méthodes du droit, tentant de déchiffrer une certaine unité et donc une certaine permanence du questionnement juridique dans les textes du « droit commun », de l’Antiquité à l’humanisme, afin de repérer les techniques par lesquelles le droit ne cesse de construire de nouveaux objets. La question, transversale, du statut de la personne dans le droit était au centre de ses recherches. Avec Nicole Loraux, il a créé la collection « L’Antiquité au présent » aux Éditions Belin. Ses travaux ont notamment inspiré l’œuvre du philosophe italien Giorgio Agamben.

Haut de page

Bibliographie

Auswahl / Séléction

La Mort du père: Sur le crime de parricide à Rome, Paris, Albin Michel, 2017.

Les opérations du droit, Paris, Le Seuil, 2011.

[zus. mit O. Cayla] Du droit de ne pas naître: À propos de l'affaire Perruche, Paris, Gallimard, 2002.

»La Romanistique allemande et l’État depuis les pandectistes« (mit einem Kommentar von W. Nippel), in: H. Bruhns / J. M. David / W. Nippel (Hg.): Die späte römische Republik – La fin de la république romaine. Un débat franco-allemand d'histoire et d'historiographie, École Française de Rome, 1997, S. 113–126.

Causa: sens et fonction d’un concept dans le langage du droit romain (Dissertation), Universität Paris II, 1976.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« Yan Thomas – notice », Trivium [En ligne], 32- Institutions, mis en ligne le 28 janvier 2021, consulté le 13 mai 2021. URL : http://journals.openedition.org/trivium/7483

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus des la revue Trivium sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Éditions de la maison des sciences de l’homme
  • Logo Fritz Thyssen Stiftung
  • Logo DGLFLF (Ministère de la Culture)
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search