Navigation – Plan du site

AccueilNuméros36L'article "Puissance, pouvoir"Puissance, pouvoir. Sommaire

Note de la rédaction

Édition originale | Originalausgabe :
»Macht, Gewalt«, in : Brunner, O. / Conze, W. / Koselleck, R. (éd.) :
Geschichtliche Grundbegriffe. Historisches Lexikon zur politisch-sozialen Sprache in Deutschland, Stuttgart : Klett-Cotta, vol. 3, p. 817-935.

© 1982, 2004 Klett-Cotta – J. G. Cotta’sche Buchhandlung Nachfolger GmbH, Stuttgart (Band 3)

Nous remercions la maison d’édition Klett-Cotta de nous avoir accordé l’autorisation de traduire ce texte en français.

Wir danken dem Verlag Klett-Cotta für die freundliche Genehmigung, diesen Artikel in französischer Übersetzung zu publizieren.

Texte intégral

1I. Introduction.

2II. Terminologie et concepts dans l’Antiquité. 1. « Domination », « gouvernement », « puissance » et « pouvoir » chez les Grecs. 2. « Puissance » et « pouvoir » chez les Romains.

3III. La fonction systémique de la « puissance » et du « pouvoir » au Moyen Âge. 1. Remarque préliminaire sur l’évolution du vocabulaire et de la terminologie. 2. La potestas et le « pouvoir » comme domination légale. 3. La progression de la notion de « force injuste » depuis le Moyen Âge tardif. 4. La potestas dans la querelle entre regnum et sacerdotium.

4IV. Entre délitement et maintien de la tradition. 1. Évolutions de l’usage linguistique dans la Réforme. 2. Pouvoir et droit dans la théorie politique aux débuts de l’époque moderne. 3. « Pouvoir » et « puissance » dans le droit du Saint-Empire et des États territoriaux aux débuts de l’époque moderne. a) La constitution du Saint-Empire et la vie politique au XVIe siècle. b) La littérature juridique relative au Saint-Empire au début de l’époque moderne. 4. L’État absolutiste comme potentia et ses instruments de puissance. 5. « Pouvoir » et « puissance » dans les dictionnaires des XVIIe et XVIIIe siècles.

5V. « Puissance » et « pouvoir » entre Lumières et impérialisme. 1. « Puissance » et « pouvoir » dans la théorie allemande de l’État, des Lumières à la Restauration. 2. La « puissance » dans la conception générale du temps. a) Élargissement à tous les domaines de la société. b) Dépersonnalisation des détenteurs de pouvoir. c) La « puissance » comme principe spirituel et moral. d) La « puissance » au singulier. e) « Puissance » et « pouvoir » dans l’histoire. f) La « puissance de l’histoire ». g) La « puissance » et le « pouvoir » comme forces naturelles. 3. Le spectre des conceptions partisanes de la « puissance » et du « pouvoir ». a) Le romantisme politique. b) La métaphysique de la puissance dans le conservatisme patrimonial de Karl Ludwig von Haller. c) La doctrine libérale de la puissance publique. d) De la conception démocratique à la conception socialiste du pouvoir. 4. « Puissance » et « pouvoir » chez Marx et Nietzsche. 5. Des « grandes puissances » aux « puissances mondiales ».

6VI. Perspectives.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« Puissance, pouvoir. Sommaire », Trivium [En ligne], 36 | 2023, mis en ligne le 27 octobre 2023, consulté le 26 février 2024. URL : http://journals.openedition.org/trivium/8423 ; DOI : https://doi.org/10.4000/trivium.8423

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
  • Logo Éditions de la maison des sciences de l’homme
  • Logo Fritz Thyssen Stiftung
  • Logo DGLFLF (Ministère de la Culture)
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search