Navigation – Plan du site

AccueilNuméros80InformationsExposition : Ombres et Lumière, L...

Informations

Exposition : Ombres et Lumière, Lille-Fives – 11 septembre 1942

Musée de la Résistance à Bondues, septembre-décembre 2020
Danielle Delmaire
p. 180

L’exposition montée par des membres de l’association « Lille-Fives 1942 » a pour but de diffuser la mémoire du sauvetage de plusieurs dizaines de juifs, dont de nombreux enfants, par des cheminots de la gare de Lille-Fives alors que le train en partance pour leur déportation, suite à la rafle du 11 septembre 1942, les attend. On ne peut que saluer cette entreprise.

Toutefois, l’exposition a été mise en œuvre en plein confinement du printemps 2020 puis de mai à juillet et le temps semble avoir manqué aux concepteurs. En effet, des erreurs ou des imprécisions (documents mal ou non référencés, manque de carte de la région rattachée à Bruxelles ou carte présentant des insuffisances : pas de sionisme à Lens alors que c’est la ville où le mouvement est le plus actif, etc.), des hors sujets (un trop long développement sur « les violences génocidaires » à Babi Yar par exemple) et en revanche un seul panneau sur les cheminots, mettent à mal le déroulé de ce sauvetage très courageux et dont le souvenir mérite bien d’être entretenu.

Le livret qui accompagne l’exposition n’est pas plus satisfaisant. Il comporte lui aussi des erreurs de dates (ouverture du camp de Malines, décret Crémieux) ou d’interprétation des documents (statuaire médiévale), des hors sujets également (développement sur l’exode de la population en général, en mai-juin 1940, alors que cet exode touche aussi les juifs, or les témoignages ne manquent pas), une reproduction trop petite de certaines cartes qui deviennent quasiment illisibles, etc. Finalement, comme pour les panneaux, peu de pages sont consacrées au thème central : le sauvetage par les cheminots. Il est fait référence à des personnes qui ne furent pas victimes de la rafle du 11 septembre 1942 et qui n’ont donc pas bénéficié du secours des cheminots, principal sujet de l’exposition. Dans la bibliographie, il faut regretter une importante erreur qui confond deux ouvrages en les réunissant en un seul (Robert Merle n’est pas l’auteur des mémoires de Rudolph Höss), ainsi que l’absence de références à des souvenirs rédigés par des rescapés de la rafle.

Alors que l’initiative est louable, les concepteurs se sont précipités pour réaliser cette exposition et ne se sont pas donné le temps de vérifier leurs informations. C’est dommage et il serait souhaitable que les erreurs les plus flagrantes soient corrigées avant que l’exposition et le livret circulent dans les établissements scolaires, comme prévu.

Sur le sujet, Tsafon a publié un article de Monique Heddebaut, « Sans armes face à la rafle du 11 septembre 1942, dans la Zone rattachée à Bruxelles », n° 70, automne 2015 – hiver 2016, p. 119-169.

  • Logo CECILLE - Centre d'Études en Civilisations, Langues et Lettres Étrangères
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search