Navigation – Plan du site

AccueilNuméros80À travers les livresFontaine Jacques, La Bible sur le...

À travers les livres

Fontaine Jacques, La Bible sur le Terrain. Au temps de la Maison Saint-Isaïe, t. 1 Au nom du Père, dans les déserts du sud ; t. 2 Au nom du Fils, en Galilée

Danielle Delmaire
p. 185-186
Référence(s) :

Fontaine Jacques, La Bible sur le Terrain. Au temps de la Maison Saint-Isaïe, t. 1 Au nom du Père, dans les déserts du sud ; t. 2 Au nom du Fils, en Galilée, Paris, 2020, 281 p. et 369 p., 22 € et 24 €.

Texte intégral

1Christine Ajacques, petite-nièce de Jacques Fontaine, est à l’origine de ces deux ouvrages qui doivent être suivis d’un troisième : La Bible sur le Terrain. Au nom du Saint-Esprit, à Jérusalem. Jacques Fontaine (Roubaix 1921 – Jérusalem 2019) est un dominicain qui participa, au début des années 1960, à la mise en place de la Maison Saint-Isaïe à Jérusalem qui avait vocation de développer des études sur le judaïsme parmi les catholiques afin de faire tomber les croyances antijuives qui avaient encore cours dans ces années d’avant le concile du Vatican II. Les deux compagnons de J. Fontaine, dans cette aventure, étaient le Fr. Bruno Hussar, à l’origine de ce projet, et le Fr. Marcel Dubois, dominicains également. Tous trois, devenus Israéliens et bien intégrés dans la société de leur nouvelle patrie, ont largement contribué à améliorer les relations entre juifs et chrétiens.

2Rapidement, le Fr. J. Fontaine suivit les cours de l’École des guides d’Israël et obtint le diplôme israélien de guide touristique. Il fut même employé par l’École pour dispenser un enseignement sur le christianisme, aux futurs guides israéliens. Régulièrement, pendant des décennies, le Fr. J. Fontaine emmena, dans une voiture tout terrain, des visiteurs du pays. Il les transportait dans un autre temps et dans un autre espace, ceux de la Bible. Dans ces voyages, souvent sportifs, il associait visites, récits et surtout prioritairement la lecture des passages bibliques concernant les lieux où se trouvaient ses complices.

3Ce sont ces récits et lectures que sa petite-nièce a retrouvés, dans ses affaires après son décès, et qu’elle a eu l’excellente idée de publier. Elle a pris la bonne décision de reproduire la parole du Fr. J. Fontaine telle qu’elle fut entendue par les voyageurs. Le lecteur se trouve, de la sorte, associé au groupe : le guide lui parle également. Et l’écriture a conservé fort heureusement le style oral : « tenez, je vous lis ce passage », « écoutez », « vous entendez ? » ou encore « souvenez-vous » sont autant d’injonctions que le lecteur entend, il est sur place, « sur le terrain ». Il écoute, en effet, ces lectures, ces références à toute la Bible : l’Ancien et le Nouveau Testament, lus en association et jamais en opposition. S’y ajoutent des textes talmudiques, midrashiques, des sources grecques et latines, des auteurs récents. L’érudition est au rendez-vous et l’éditrice complète les informations par des notes de bas de pages.

4Le premier volume rassemble le circuit des six premiers jours qui commence à Jérusalem, à la Maison Saint-Isaïe, et conduit jusqu’à Eilat après la traversée du Neguev. Les voyageurs approchent Abraham et se familiarisent avec la vie dans le désert, vers les mines de Salomon plus au sud. Le paysage renvoie à la Genèse, à Jethro et sa tribu, au voisinage du Horeb, pour évoquer l’Alliance. Puis c’est le retour vers la mer Morte et la descente vers l’endroit « le plus profond du globe », la descente « vers le plus profond de nous-mêmes ».

5Le second volume expose le circuit des jours 7 à 11 et emmène le lecteur dans la riante Galilée, en bordant le Jourdain à partir de Jéricho dans le souvenir de « Madame Rahab ». Le mont Nebo et les découvertes de Qumran sont expliqués, puis la troupe contourne le lac de Galilée en s’arrêtant à Tibériade pour présenter la richesse des traditions juives, en passant par Capharnahum où se révèle la présence du Christ. Le voyage se poursuit tout au nord dans le territoire des Danites puis revient vers le mont Thabor, lieu de la Transfiguration de Jésus. Enfin Nazareth, Cana et la luxuriante vallée de Jézréel sont parcourues avant le retour à Jérusalem en traversant la crête du Carmel et en évoquant la puissance assyrienne à Megguido.

6Des annexes et des cartes (une par jour de voyage) complètent chacun des deux volumes.

7Il faut attendre la parution du troisième ouvrage consacré à la découverte de Jérusalem, au nom du Saint-Esprit. La trilogie figurera, comme le suggèrent les sous-titres, la Trinité. Cette lecture est un voyage en Terre sainte, balayée par le judaïsme et le christianisme, un périple nourri à la source biblique.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Danielle Delmaire, « Fontaine Jacques, La Bible sur le Terrain. Au temps de la Maison Saint-Isaïe, t. 1 Au nom du Père, dans les déserts du sud ; t. 2 Au nom du Fils, en Galilée »Tsafon, 80 | 2020, 185-186.

Référence électronique

Danielle Delmaire, « Fontaine Jacques, La Bible sur le Terrain. Au temps de la Maison Saint-Isaïe, t. 1 Au nom du Père, dans les déserts du sud ; t. 2 Au nom du Fils, en Galilée »Tsafon [En ligne], 80 | 2020, mis en ligne le 01 décembre 2020, consulté le 09 mai 2021. URL : http://journals.openedition.org/tsafon/3496 ; DOI : https://doi.org/10.4000/tsafon.3496

Haut de page

Auteur

Danielle Delmaire

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tsafon. Revues d'études juives du Nord

Haut de page
  • Logo CECILLE - Centre d'Études en Civilisations, Langues et Lettres Étrangères
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search