Navigation – Plan du site
2010

Séminaire international : Environnement et société : la formation à l'interdisciplinarité dans la francophonie

25 au 26 novembre 2010, Amphithéâtre Rouelle, bâtiment La baleine, Muséum national d’histoire naturelle, Paris, France

Programme provisoire

Présentation

De nombreux masters interdisciplinaires ont émergé ces dernières années, dont certains sont les héritiers de DEA ou de formations qui ont émergé il y a une vingtaine d’années, alors que d’autres se sont structurés beaucoup plus récemment. D’autres initiatives, sous formes de réseaux, ou d’école doctorale, voient également le jour dans cette mouvance. Interdisciplinaires, multi ou pluri disciplinaires, ils répondent à une demande sociale, mais sont aussi le fruit des réflexions des enseignants qui les ont « inventés ». Il nous apparaît important de faire le point, à la fois pour pouvoir échanger entre nous et consolider un réseau, mais aussi pour décrire les nouveaux objets et nouvelles méthodes scientifiques qui émergent dans ce domaine.

Notre objectif, à travers cet atelier, est d’écrire ensemble un guide des formations interdisciplinaires, à mi-chemin entre le guide pratique tel qu’il est recherché par les étudiants, et un essai sur l’épistémologie, ou les méthodes de la formation à l’interdisciplinarité. Quelles sont les disciplines qui se conjuguent, à partir de quels « bricolages » ou de quels métissages sont tissés ces nouveaux arrangements ? On pense à un extrême à des masters qui semblent fonctionner sur le mode du multidisciplinaire, un grand nombre de disciplines étant convoquées sans visée d’intégration. À un autre extrême se tiendraient les masters basés sur la relation écologie/anthropologie qui ont pu tenter une véritable intégration des paradigmes des sciences de la société de et de la nature, parce que ce « mariage » s’était déjà opéré il y a déjà quelques dizaines d’années sous diverses étiquettes (ethnoscience, ethnobiologie, ethnoécologie, anthropologie de l’environnement ou de la nature). Entre ces deux pôles, tous les cas de figure seront explorés et devraient nous permettre de dresser ensemble une véritable carte sémiologique des interactions disciplinaires.

Comment enseigne-t-on, certes en ayant recours à plusieurs disciplines, mais aussi autour de la construction d’un objet qui est toujours singulière ? Nos analyses, qui porteront aussi sur la dimension impliquée et appliquée de notre positionnement, et sur le lien théorie et pratique, essaieront de dépasser les schémas dichotomistes dépassés et peu stimulants. C’est au contraire autour du lien émergence théorique et implication, science citoyenne, science de plein air, relations amateurs/professionnels/populations locales que nous attendons des échanges fructueux. Nous nous interrogerons aussi sur les conséquences que les prémisses de l’abandon en Occident du paradigme de la séparation nature et culture impliquent dans notre pensée et notre enseignement. Nous explorerons ensemble ces nouvelles « frontières » et leur caractère fécond et novateur.

Jeudi 25 novembre

  • 9h : Accueil des participants

  • 9h15 – 9h45 : Introduction

  • Une interdisciplinarité pour répondre aux enjeux sociétaux et environnementaux, Discutant : Pierre ANDRÉ

  • 9h45 – 10h15 : Denis COUVET - Professeur au MNHN et à l’école polytechnique. Conceptions des politiques de préservation de la biodiversité

  • 10h15 – 10h40 : pause café

  • 10h40 – 11h10 : Lawrence RODERICK – Professeur en Écologie humaine et Sciences économiques, Faculté de Sciences sociales et économiques – Université de Genève – Défi de l’interdisciplinarité : l’exemple de la Maîtrise en sciences de l’environnement

  • 11h10-11h40 : Laurent LEPAGE – Professeur titulaire – Institut des sciences de l’environnement – Université du Québec à Montréal - La résolution des problématiques environnementales et l’expérimentation forte de l’interdisciplinarité appliquée

  • 11h40 – 12h10 : Débat

  • 12h10 – 13H30 : Repas

  • 14h00 – 14h30 : Mustapha CHERIF - Directeur scientifique du Master International et pluridisciplinaire en Etudes Islamiques et Arabes - Université Ouverte de catalogne (UOC), Espagne - Master international et pluridisciplinaire en études islamiques et arabes

  • 14h30 – 15h00 : Marie ROUÉ, François LÉGER, Aurélie DRUGUET – Muséum national d’histoire naturelle de Paris – Savoirs locaux, ici et ailleurs : une collaboration entre l’anthropologie, l’agronomie et les sciences de l’environnement

  • 15h00 – 15h30 : Débat

  • Interdisciplinarité et enseignement : limites et perspectives, Discutant : Mustapha CHERIF

  • 15h30 – 16h00 : Pierre ANDRÉ - Professeur agrégé en environnement humain au Département de géographie de l’Université de Montréal – Organiser l’interdisciplinarité – Regard sur l’enseignement en environnement et développement durable à l’Université de Montréal

  • 16h00 – 16h30 : pause café

  • 16h30 – 17h00 : Georges AUGUSTINS – Professeur à l’Université de Paris Ouest, en délégation à la faculté des sciences de l’Université de Montpellier 2 – « Sciences de la nature et sciences sociales en écologie : une complémentarité en actes à Montpellier 2 »

  • 17h00 – 17h30 : Michel JABOYEDOFF – Directeur scientifique de l’Institut de géomatique et d’analyse des risques – faculté de Géosciences et d’Environnement –

  • 17h30 – 18h00 : Débat

Vendredi 26 novembre

  • 9h : Accueil des participants

  • Discutant : Mustapha CHERIF

  • 9h00 – 9h30 : Marc MORMONT - Université de Liège

  • 9h30 – 10h00 : Dominique HERVÉ et Josélyne RAMAMONJISOIA - Université d’Antanarivo, faculté des lettres, département de géographie, Madagascar - Écoles doctorales malgaches interdisciplinaires ou thématiques ? Bilans et perspectives

  • 10h00 – 10h30 : Débat

  • 10h30 – 11h00 : Pause café Pédagogie de l’interdisciplinarité

  • Discutant : Laurent LEPAGE

  • 11h45 – 12h15 : Bruno VILLALBA - Former et se former à la sociologie de l’environnement

  • 12h15 – 12h45 : François MÉLARD et Dorothée DENAYER – Université de Liège – Retour sur 15 années d’« Exercices intégrés » en sciences et gestion de l’environnement.

  • 12h45 – 13h15 : Débat

  • 13h15 – 14h30 : Repas

  • 14h30 – 15h00 : Tom BAULER et Émilie MUTOMBO – Université Libre de Bruxelles (ULB) – Institut de Gestion de l’Environnement et d’Aménagement du Territoire – De la multidisciplinarité à l’interdisciplinarité : le mémoire de fin d’études en Sciences et Gestion de l’environnement.

  • 15h00 – 15h30 : Francis RIBEYRE et Sandrine GOMBERT-COURVOISIER – Institut EGID – Université Bordeaux 3 - Écologie humaine et interdisciplinarité

  • 15h30 – 16h00 : Débat

  • 16h00 – 16h30 : pause café

  • 16h30 – 18h00 : Débat et réflexions autour de la rédaction du livre sur les formations à l’interdisciplinarité – Conclusion générale

Le séminaire est organisé par l'association Natures Sciences Sociétés - Dialogues