Navegação – Mapa do site
2011

Quel dialogue pour la gouvernance des ressources naturelles et du territoire ?

Premier symposium du Centre de recherche sur la gouvernance des ressources naturelles et du territoire, 21 octobre 2011, Université du Québec en Outaouais, Québec, Canada

Les ressources naturelles et le territoire, que ces derniers soient ruraux ou urbains, occupent une place déterminante dans le développement des communautés. Alors que l’exploitation des ressources naturelles – comme l’eau, les forêts, les mines et l’énergie – ainsi que le développement des territoires ont longtemps été centralisés aux mains d’experts publics et privé, elle tend depuis peu à faire place à de nouveaux acteurs et à de nouvelles logiques. D’une part les préoccupations face au développement durable et d’autre part, l’ouverture des formes de prises de décision à la négociation des intérêts illustrent un renouvellement des mécanismes de gestion et de gouvernance. Le colloque sera un moment privilégié pour faire le point sur ce renouvellement des mécanismes qui met de l’avant une pluralité d’acteurs, une gestion des ressources arrimée aux autres priorités de développement et d’aménagement ainsi qu’un décloisonnement des logiques.

Annonce

Le premier symposium du Centre de recherche sur la gouvernance des ressources naturelles  et du territoire (CRGRNT) aura lieu le 21 octobre 2011 à l’Université du Québec en Outaouais (UQO). Dirigé par monsieur Guy Chiasson, le CRGRNT souhaite réunir chercheurs et experts d’horizons divers afin d’échanger et de consolider les liens entre chercheurs et décideurs sur les enjeux de gouvernance lorsqu’il est question de ressources naturelles et du territoire. Les dimensions théoriques et appliquées de la gouvernance, des politiques publiques et des initiatives qui entourent la question des ressources naturelles et du territoire seront mis à l’honneur dans le cadre de ce premier colloque.

Les ressources naturelles et le territoire, que ces derniers soient ruraux ou urbains, occupent une place déterminante dans le développement des communautés. Alors que l’exploitation des ressources naturelles – comme l’eau, les forêts, les mines et l’énergie – ainsi que le développement des territoires ont longtemps été centralisés aux mains d’experts publics et privé, elle tend depuis peu à faire place à de nouveaux acteurs et à de nouvelles logiques. D’une part les préoccupations face au développement durable et d’autre part, l’ouverture des formes de prises de décision à la négociation des intérêts illustrent un renouvellement des mécanismes de gestion et de gouvernance. Le colloque sera un moment privilégié pour faire le point sur ce renouvellement des mécanismes qui met de l’avant une pluralité d’acteurs, une gestion des ressources arrimée aux autres priorités de développement et d’aménagement ainsi qu’un décloisonnement des logiques.

Les thématiques privilégiées par cet appel à communication misent sur l’interdisciplinarité ainsi que sur le croisement entre théories et applications. Le colloque souhaite mettre de l’avant des réflexions sur la gestion des ressources naturelles et du territoire qui touche

Particulièrement :

  1. la multiplication des territoires de la gouvernance,

  2. la construction des nouveaux savoirs et

  3. l’intégration des acteurs traditionnels et non-traditionnels dans la gestion des ressources naturelles et du territoire. L’idée centrale de cette activité est de mieux comprendre les nouveaux modes de gouvernance des milieux naturels/habités et de leurs ressources.

La conférence d’ouverture sera prononcée par Mme Sylvie Lardon (AgroParisTech).

Site

Centre de recherche sur la gouvernance des ressources naturelles et du territoire : http://uqo.ca/crgrnt