Navigation – Plan du site
2012

Forum EDS - Universitaires et développement durable

4-5 avril 2012, Amphithéâtre Hydro-Québec, Pavillon Desjardins, Université Laval, Québec, Québec

Quel rôle pour les chercheurs ?  Quels défis pour les enseignants ? Quels enjeux pour la recherche et l’enseignement universitaire ?

Contexte

Vingt ans après le Sommet de Rio de 1992, la communauté internationale est invitée à faire le point sur les progrès accomplis et à mettre en place les conditions d’une meilleure utilisation des ressources de la planète. La Conférence des Nations unies sur le développement durable (CNUDD), mieux connue sous le nom de Rio+20, doit susciter un nouvel engagement en faveur du développement durable.

Au Québec, l’entrée en vigueur de la Loi sur le développement durable constitue un jalon important dans les efforts entrepris par le gouvernement pour intégrer cet enjeu dans l’ensemble de l’appareil étatique. D’autres secteurs de la société ont amorcé un virage axé sur la promotion et l’adoption de pratiques soutenables. Dans le milieu universitaire québécois, l’intégration du développement durable s’est traduite par une approche top-down. Plusieurs établissements d’enseignement ont entrepris ce virage en réduisant l’empreinte écologique de leurs infrastructures ou en intégrant le développement durable dans leurs programmes d’enseignement.

C’est le cas de l’Université Laval qui, en 2010, a modifié son Règlement des études afin que tous les étudiants du 1er cycle soient initiés aux principes du développement durable. Ce changement s’inscrit dans une démarche entreprise dès 2004 avec la création de l’Institut EDS, l’adoption d’une Politique institutionnelle de développement durable, d’un Plan d’action et la constitution d’un fonds de développement durable. Ces efforts ont porté fruit, puisque l’Université Laval est récemment devenu la première université canadienne à se voir décerner une certification « Campus durable » de niveau 3 par la Coalition jeunesse Sierra (CJS).

Cependant, bien que cette approche ait permis de réaliser des progrès significatifs, les chercheurs et les enseignants universitaires sont trop peu impliqués dans la mise en oeuvre du développement durable. L’organisation du corps professoral autour de disciplines spécialisées et l’importance, pour les chercheurs, de publier dans certaines revues scientifiques, ne favorisent pas l’interdisciplinarité. De fait, les chercheurs hésitent à aller au-delà des principes du développement durable, à franchir les frontières qui leur sont imposées par leurs disciplines respectives et à identifier les angles de recherche qui pourraient leur permettre de contribuer à l’atteinte du développement durable. Le manque d’information sur le processus de mise en œuvre, l'insuffisance d’outils et de repères, ne facilitent pas l’articulation de leurs recherches avec les besoins des gouvernements, des entreprises ou des communautés.

Le milieu universitaire est maintenant reconnu comme un vecteur important du changement, comme un laboratoire vivant susceptible de guider vers un monde plus soutenable (Déclaration de Talloires (1990); Charte Copernicus (1993); Déclaration de Bonn (2009). Ce sont les chercheurs et les enseignants des universités qui formeront la prochaine génération de leaders qui devront répondre aux défis sociaux, économiques et environnementaux des prochaines années. Et ces défis nécessitent, selon plusieurs, de prendre en compte les valeurs du développement durable, en particulier, une vision globale des problèmes, une plus grande interdisciplinarité et l'importance d'établir des liens entre les universitaires et le reste de la société.

Dans quelle mesure le monde universitaire peut-il contribuer à la mise en oeuvre du développement durable? Quels sont les avantages et les obstacles pour les chercheurs et les enseignants à prendre en compte le développement durable? À l’approche de la Conférence de Rio +20, l’Institut EDS propose une réflexion sur les enjeux de l'intégration du développement durable dans la recherche et l'enseignement universitaire.

Objectifs

Les conférences et les panels ont pour objectifs de :

  • Réfléchir et échanger sur les avantages et les obstacles à l’intégration du développement durable dans la recherche et l'enseignement universitaire à travers des exemples au Canada et à l’international, des initiatives, des témoignages et expériences;

  • Mettre en valeur la contribution des chercheurs de l’Université Laval à l’économie verte et au développement durable;

  • Impliquer davantage les chercheurs et les enseignants universitaires dans la mise en oeuvre du développement durable;

  • Faire connaître des outils de mise en oeuvre du développement durable;

  • Informer sur le processus de mise en oeuvre du développement durable à l'échelle nationale et internationale;

  • Identifier de nouveaux angles de recherches pour les universitaires.

Participants au Forum EDS

  • communauté universitaire

  • représentants de la société civile

  • représentants gouvernementaux

  • médias

Comité scientifique inter-facultaire (membres)

  • François Anctil, directeur de l’Institut EDS

  • Nathalie Barrette, professeure, géographie

  • Martin Dumas, professeur, relations industrielles

  • Sophie Lavallée, professeure, droit

  • Mostafavi Mir Abolfazl, professeur, sciences géomatiques

  • Alain Olivier, professeur, phytologie

  • Luc Vézina, directeur, bureau de coordination du développement durable, MDDEP

  • Pierre Lemay, conseiller au développement, Vice-rectorat exécutif et au développement

Comité organisateur

  • François Anctil, directeur Institut EDS

  • Marie-Hélène Bérard, conseillère en développement de la recherche et coordonnatrice de l'événement

  • Liliana Diaz, conseillère à la formation,

  • Jocelyne Néron, chargée de communication, Institut EDS

  • Thierry Lefèvre, édimestre, Institut EDS

  • Yan Turgeon, adjoint aux communications, Institut EDS

  • Marie-Claude Ouellet, adjointe administrative, Institut EDS

  • Ariane Gagnon-Légaré, professionnelle de recherche

  • Steeve Bélanger, auxiliaire de recherche

Pour en savoir plus

http://www.ihqeds.ulaval.ca/forumeds.html