Navigation – Plan du site

AccueilLa revueAppel aux propositionsEn coursApproches interculturelles des id...

En cours

Approches interculturelles des identités nucléaires autour d’un démantèlement

Appel à soumission de textes

A l’aube du démantèlement de la plus ancienne centrale nucléaire de France et après le débat national sur les modes de gestion des déchets nucléaires (PNG-MDR) et de la programmation de la politique énergétique (PPE), quels sont les principaux défis ou contraintes auxquels un territoire qui se désengage de l’atome doit faire face ?

Cette question spontanée fait référence à deux grands axes :

  • Le premier axe concerne la trajectoire des territoires : quels sont les scénarios eu égard aux enjeux développés par les territoires ? L’objectif est ici d’entrevoir des modèles ou des formes de congruence entre des scénarios et des processus mis en œuvre par différents acteurs lors des stratégies de démantèlement. Il se réfère à la fois aux modalités de conversion et de l’espace qui reste en suspens qu’à la gestion des déchets. Inévitablement, c’est aussi la définition des seuils de radioactivité (ou seuils de libération ou « clearance levels ») qui est interrogée.

  • Le second axe explore les liens entre les acteurs et les processus mis en œuvre sur le territoire autour d’un démantèlement : quels sont les engagements, les mobilisations qui ont conduit au démantèlement et qui se mettent en place lors de l’identification des scénarios de démantèlement. Autrement dit, il s’agit de questionner les modalités de restructuration des identités dans le territoire.

Les approches interdisciplinaires et comparatives lors d’un démantèlement permettront d’aborder la question des histoires nucléaires civiles et/ou militaires sous l’angle de la définition du post-nucléaire et au travers différentes expériences. Cette approche interculturelle vise à démontrer qu’il existe non pas une politique de démantèlement mais des démantèlements tributaires des territoires. Faire un inventaire des possibles permet de s’interroger sur les conditions de réussite d’un passage à l’après-nucléaire. C’est pourquoi, cet appel à communication a pour objectif est de mettre en avant les dynamiques liées au démantèlement d’un site nucléaire tout en questionnant la singularité des dynamiques spatiales à l’œuvre. Dès lors, des comparaisons entre reconversion industrielle et nucléaire seront les bienvenues dans la mesure où elles permettront de questionner l’existence d’un exceptionnalisme nucléaire.

Il n’existe aujourd’hui que peu de recherche dédiée au devenir d’un territoire qui s’engage dans le démantèlement et encore moins des analyses comparatives entre pays. Les différentes contributions faciliteront la mise en perspective des stratégies développées sur plusieurs sites de sorte à partager des expériences post-nucléaires. Dans cet esprit, l’aspect temporel n’est pas en reste puisqu’il exige de s’interroger sur le devenir d’un territoire après le démantèlement mais aussi de la prise de conscience de se constituer une mémoire, un inventaire pour répertorier les déchets.

Échéancier

  • 1er janvier 2021: date limite pour l’envoi d’une proposition comprenant un titre et un résumé d’au plus 600 mots.

  • 15 janvier 2021: avis aux auteurs quant à l’acceptation ou au refus de leur proposition.

  • 1er avril 2021: date limite pour l’envoi d’un texte complet respectant les conditions éditoriales précisées sur le site de la revue à l’adresse suivante: http://vertigo.revues.org

  • Évaluation du texte par un comité de lecture — réponse définitive de la revue au plus tard fin août 2021 avec grille d’évaluation des évaluateurs.

  • 1er septembre 2021: réception des textes révisés.

  • Octobre 2021: mise en ligne du hors-serie.

Sauf pour les dates du 1er janvier et du 1er avril, l’échéancier est fourni à titre indicatif.

Soumission des propositions

Les propositions et manuscrits (avec résumé, texte complet, figures, tables et bibliographie) doivent être soumis par courrier électronique à Valentine Erné-Heintz à l’adresse courriel suivante: valentine.ERNE-HEINTZ@uha.fr

La soumission doit être bien identifiée au nom du dossier: « Approches interculturelles des identités nucléaires autour d’un démantèlement ».

Pour soumettre un texte, prière de consulter les politiques de publication de la revue disponibles à l’adresse suivante: http://vertigo.revues.org

Lors de la soumission, les auteurs devront fournir les noms et les coordonnées de trois réviseurs potentiels pour leur article. L’équipe éditoriale se réserve le droit de choisir ou non les réviseurs proposés.

La publication se fera dans un hors-série.

Bibliographie indicative

Brunet, P., 2008, De l'usage raisonné de la notion de « concernement » : mobilisations locales à propos de l'industrie nucléaire, Natures Sciences Sociétés [en ligne], vol. 16(4), pp. 317-325, URL : https://www.cairn.info/revue-natures-sciences-societes-2008-4-page-317.htm.

Faivret, J., J. Missika et D. Wolton, 1980, 1 - Qu’est-ce que la « société nucléaire » ?, Dans : J. Faivret, J. Missika et D. Wolton (Dir), L'Illusion écologique, Paris: Le Seuil, pp. 11-24

Garcier, R., 2014, Disperser, confiner ou recycler : Droit, modes de gestion et circulations spatiales des déchets faiblement radioactifs en France, L’Espace géographique, tome 43(3), pp. 265-283, doi:10.3917/eg.433.0265.

Huot, S., 2014, Quel après-nucléaire pour Brennilis : Héritage énergétique et reconversion d'un site industriel au sein du Yeun Elez, Annales historiques de l’électricité, 12(1), pp. 139-155, doi:10.3917/ahe.012.0139.

Labbé, M., 2003, Chapitre 2. Le risque nucléaire civil : un risque ambivalent. Dans : M. Labbé, Le risque nucléaire, Paris: Presses de Sciences Po, pp. 35-55

Meyer, T., 2019, L’Energiewende de 2011 : reconfigurations horizontales et verticales du système d’acteurs dans la géopolitique de l’énergie en Allemagne, Hérodote, 175(4), pp. 225-238, doi:10.3917/her.175.0225.

Plot, E. et O. Vidal, 2014, De la difficulté de rendre des comptes : le cas du risque nucléaire, Annales des Mines - Gérer et comprendre, 118(4), pp. 52-66, doi:10.3917/geco.118.0052.

Topçu, S., 2006, Nucléaire : de l'engagement « savant » aux contre-expertises associatives, Natures Sciences Sociétés [en ligne], vol. 14(3), pp. 249-256, URL : https://www.cairn.info/revue-natures-sciences-societes-2006-3-page-249.htm.

Winter, G., 2014, L'ascension et la chute de l'utilisation de l'énergie nucléaire en Allemagne : les processus, les explications et le rôle du droit, Revue juridique de l’environnement [en ligne], volume 39(2), pp. 231-261, URL : https://www.cairn.info/revue-revue-juridique-de-l-environnement-2014-2-page-231.htm

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search