Navigation – Plan du site

La science et les arts pour une éducation relative à l'environnement

Robert Litzer

Texte intégral

1Le monde dans lequel nous vivons aujourd'hui à de quoi nous inquiéter. Les médias nous rapportent à chaque jour des catastrophes écologiques naturelles ou provoquées aux conséquences désastreuses tant pour les écosystèmes que pour les humains qui y vivent. La peur nous tenaille d'autant plus que nous subissons ces événements sans pouvoir changer les choses. Cela nous affecte d'autant plus dans notre santé physique et psychologique que nous ne comprenons pas la cause de ces perturbations. Nous devons vaincre notre relatif analphabétisme écologique et l'éducation à l'environnement nous y invite et nous en fournit les moyens. Les scientifiques et les artistes nous aident dans ce cheminement et c'est pourquoi il est important pour l'être humain de s'ouvrir à la science et aux arts, et cela dès le plus jeune âge pour ensuite mieux gérer son existence.

2Jamais encore dans l'histoire de l'humanité l'information n'a été aussi disponible et accessible que de nos jours. Par la découverte de l'Internet l'univers de la communication connaît aujourd'hui un bouleversement qui n'a rien de commun avec l'avènement de l'imprimerie. Il faut s'en réjouir car il s'agit là d'un instrument de démocratisation majeur. Il permet de rendre la science accessible à un nombre croissant d'humains. Certains se servent de cet argument pour prétendre que les changements climatiques auxquels nous assistons n'ont rien d'exceptionnels puisque les informations qu'on détient à ce sujet ne concernent qu'une période relativement courte de l'histoire de l'humanité et que de toute manière les instruments dont nous disposons aujourd'hui pour effectuer les mesures étaient alors inexistants. Il est cependant permis d'espérer qu'au fil du temps se dégagera une masse critique d'individus et de groupes, de plus en plus instruits, donc de plus en plus libres, qui fera changer l'avenir des peuples pour leur mieux être.

3Depuis quelques années nous faisons le constat que de plus en plus de jeunes qui participent aux expo-sciences du Québec s'intéressent à l'environnement et présentent des projets reliés aux problématiques environnementales de notre temps. Chez les quatorze ans et plus, on est frappé par le niveau élevé des arguments scientifiques qui sont développés dans ces projets et leur souci à comprendre et faire comprendre aux autres le pourquoi et le comment des choses. Non seulement ils se passionnent pour ces questions, mais ils découvrent que la science et les progrès scientifiques et technologiques permettent d'apporter leur lot de solutions aux problématiques environnementales mais, et c'est cela le plus important, font d'eux des êtres qui, dans leur quotidien, passent à l'action. N'est-ce pas là la finalité de l'éducation à l'environnement?

4Nos poètes, conteurs, sculpteurs, photographes, peintres et artistes de scène ont cette façon bien à eux de nous toucher dans nos émotions et nous rappeler, parfois de bien élégante et subtile manière, nos responsabilités face à l'environnement. Il est aussi symptomatique de constater que nos devoirs envers la nature inspirent de jour en jour un plus grand nombre d'artistes qui nous restituent dans leurs oeuvres leur attachement à la Terre. Nous devons nous rendre perméables aux messages que dégagent leurs créations. Le fait que bon nombre de nos jeunes trouvent dans nos questions relatives à l'environnement une source d'inspiration qui les pousse à se diriger vers les arts est un autre élément d'espoir.

5Ainsi la science et les arts servent de manière remarquable l'éducation relative à l'environnement et inversement l'ERE est de nature à nourrir et rafraîchir l'attrait des jeunes pour les sciences et ainsi développer en eux la créativité artistique. Vertigo de septembre rassemble des expériences et des expertises dans lesquelles tantôt les arts, tantôt les sciences fournissent la trame de la réflexion ou de l'action.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Robert Litzer, « La science et les arts pour une éducation relative à l'environnement », VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement [En ligne], Volume 4 Numéro 2 | octobre 2003, mis en ligne le 01 octobre 2003, consulté le 18 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/vertigo/4466

Haut de page

Auteur

Robert Litzer

Association québécoise pour la promotion de l'éducation relative à l'environnement-AQPERE http://www.aqpere.qc.ca/ aqpere@videotron.ca

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de VertigO sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page