Navigation – Plan du site
2003

La santé des femmes peut-elle être affectée par les pesticides ?

Catherine Frizzle

Texte intégral

  • 1  WHEN. 1997. Exposés : les liens entre la dégradation de l'environnement et le cancer. Vidéocassett (...)

1Les femmes ne sont pas davantage exposées que les hommes aux polluants environnementaux que sont les pesticides. Toutefois, le système reproductif des femmes est très sensible au taux alarmant de pesticides que l'on trouve dans l'environnement. De plus, elles exposent indirectement aux contaminants leur fœtus durant la vie embryonnaire et les nourrissons lors de l'allaitement1.

2Les substances utilisées dans la fabrication des pesticides ont changé au cours des 30 dernières années. Il est maintenant interdit au Canada et dans plusieurs pays industrialisés, d’utiliser  la grande majorité des polluants organiques persistants ainsi que les métaux lourds. Toutefois, ces substances ont la fâcheuse caractéristique d’être persistantes dans l’environnement, comme leur nom l’indique. Ce sont des substances qui se fixent aisément aux graisses corporelles et s’accumulent dans les organismes aquatiques que nous consommons, entre autres, ainsi que dans le corps humain. De plus, même si elles ne sont plus autorisées au Canada, ces substances sont encore utilisées dans les pays en voie de développement et peuvent voyager de longues distances pour se retrouver dans notre assiette. Elles s'ajoutent ainsi à la panoplie de substances qui les ont remplacées.

3Ce n’est pas par hasard que le ministère de l’Environnement du Québec, dans son guide de consommation des poissons de pêche sportive en eau douce, recommande à la femme enceinte, allaitant et en âge de procréer de limiter considérablement sa consommation de poissons pouvant contenir des métaux lourds et d'autres contaminants environnementaux2.  En Ontario, la directiveest plus sévère, cette même catégorie de femmes ne doit en aucun cas manger les espèces de poissons susceptibles de contenir ces mêmes contaminants3.

4L’accumulation des contaminants environnementaux entrant dans la composition des pesticides peut également affecter le système hormonal des femmes. En fait, certaines substances peuvent agir comme modulateur endocrinien, c’est-à-dire qu’elles peuvent mimer le comportement des hormones et contribuer au dérèglement du système hormonal. Selon le ministère de l’Environnement du Québec, des quelques 47 pesticides connus pour leurs effets perturbateurs du système endocrinien, 31 sont homologués au Canada4. Autre fait inquiétant, la présence de pesticides dans l'environnement est de plus en plus invoquée pour expliquer l'importante proportion de cancer du sein qui ne peut être associé au tabac, aux radiations ou à l'origine familiale (génétique).

  • 5 É. Dewailly, 1991,La contamination du lait maternel par les organochlorés au Québec, BISE, Volume 2 (...)

5Les enfants sont également touchés puisque la mère, à travers le cordon ombilical ou encore par l’allaitement, transmet ces substances. En effet, seul  l’allaitement maternel permet de déloger les contaminants qui se fixent aux graisses de la femme. Des chercheurs québécois ont échantillonné le lait maternel de femmes québécoises et peuvent confirmer la présence de certains résidus de pesticides dans ce lait. Ces chercheurs rappellent toutefois que le lait maternel demeure l’aliment le plus adapté et le plus nutritif pour les nouveaux-nés5.

6Bien que les problématiques entre santé et environnement soient de plus en plus connues, les résultats de recherche portant sur la santé des femmes et l'environnement sont plutôt minces. Dans ce domaine, le RQFE adopte un rôle de catalyseur permettant aux femmes de connaître les enjeux et de développer des moyens d'action qui leur donneront confiance en leurs revendications. Par exemple, au cours de l'hiver 2003, les groupes de femmes de la grande région montréalaise et ailleurs au Québec ont pu participer à des séances d'animation traitant des problématiques de santé, d'environnement et de leurs liens avec la santé des femmes6. Ces animations intitulées L'eau, les OGM et les pesticides, vers une sécurité alimen...Terre, furent produites dans le cadre d'un financement du Programme d'Animation Communautaire de Santé Canada. Elles représentent une excellente initiative de sensibilisation et donnent lieu à de multiples échanges qui permettront de nourrir de futures recherches, nous l'espérons!

Haut de page

Notes

1  WHEN. 1997. Exposés : les liens entre la dégradation de l'environnement et le cancer. Vidéocassette par le Women's Healthy Environments Network. (http://www.whenvironments.ca )

2  Guide de consommation du poisson de pêche sportive en eau douce http://www.menv.gouv.qc.ca/eau/guide/index.htm

3  The 2003 - 2004 Guide to Eating Ontario Sport Fish; http://www.ene.gov.on.ca/envision/guide/.

4  Bilan des ventes de pesticides au Québec en 1997, http://www.menv.gouv.qc.ca/pesticides/bilan97/perturbateur.htm

5 É. Dewailly, 1991,La contamination du lait maternel par les organochlorés au Québec, BISE, Volume 2- No 4 (http://www.inspq.qc.ca/cse/bise/1991/bise_2_4.htm)

6 (http://www.rqfe.org).  

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Catherine Frizzle, « La santé des femmes peut-elle être affectée par les pesticides ? », VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement [En ligne], Regards / Terrain, mis en ligne le 01 mai 2003, consulté le 01 avril 2020. URL : http://journals.openedition.org/vertigo/4860 ; DOI : https://doi.org/10.4000/vertigo.4860

Haut de page

Auteur

Catherine Frizzle

Réseau québécois des femmes en environnement rqfe@uqam.ca

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de VertigO sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page