Navigation – Plan du site
2003

Franz J. Broswimmer, Écocide : Une brève histoire de l'extinction en masse des espèces

Paris, Éditions Parangon, 272 p., 2003, traduction de Thierry Vanès
Nicholas Sbarrato
Référence(s) :

Franz J. Broswimmer, Écocide : Une brève histoire de l'extinction en masse des espèces, Paris, Éditions Parangon, 272 p., 2003, traduction de Thierry Vanès.

Texte intégral

1Chercheur au Globalization Research Center de l'Université d'Hawaï à Manoa, Franz J. Broswimmer nous livre un ouvrage dont le but est incontestablement de tirer la sonnette d'alarme. Au cours d'un voyage historique cheminant des sociétés préhistoriques et de leurs impacts sur l'environnement jusqu'à l'exploitation commerciale des espèces et la destruction de leur habitat que nous connaissons aujourd'hui, l'auteur adopte une approche interdisciplinaire pour recenser les vecteurs sociaux, politiques, économiques et idéologiques du phénomène anthropogène d'écocide.

2Le livre se structure en 5 parties. Dans le premier chapitre intitulé " L'odyssée humaine : de l'évolution biologique à l'évolution culturelle ", l'auteur explique les tournants de l'évolution humaine qui ont mené à l'émergence de la culture et du langage comme caractéristiques définissantes de notre espèce. En abordant les principales étapes de l'évolution du genre Homo vers le stade Sapiens, Broswimmer introduit le premier impact écologique de l'espèce humaine : l'extinction mondiale en masse de la " mégafaune " du quaternaire récent.

3Le chapitre 2, des relations problématiques entre nature et société avant l'ère moderne, examine l'impact des sociétés prémodernes sur l'environnement. En plus de présenter le lien entre la transition néolithique vers l'agriculture sédentaire, voilà 10000 ans, et l'extinction de la mégafaune et les changements climatologiques durant le pléistocène récent, ce chapitre décrit les implications de la production sédentaire de nourriture et de la domestication, notamment l'essor économique et les cycles écologiques gâchés de certaines sociétés de l'Antiquité.

4Dans le chapitre 3 intitulé L'assaut moderne contre la nature : la genèse de l'écocide, l'émergence du capitalisme, l'apparition associée de la pensée scientifique et technologique et l'assaut commercial croissant contre les espèces sont observés à l'échelle mondiale pour illustrer et expliquer la mondialisation de la dégradation de l'environnement.

5Broswimmer décrit dans son quatrième chapitre, " La planète comme zone sacrifiée ", les implications écologiques et sociales de la privatisation des terrains qui ont fait de la nature un grenier de biens commercialisables. Il analyse en particulier le rôle de l'économie de guerre industrielle moderne et de la croissance démographique comme causes partielles de la crise écocidaire mondiale.

6Enfin, dans le chapitre 5 intitulé Écocide et mondialisation, l'auteur aborde la mainmise que les entreprises ont sur la gestion de l'environnement. Il confronte le néo-libéralisme galopant à des mouvements ponctuels d'opposition, notamment la démocratie écologique.

7Le livre conclut avec une observation sur ce que signifie vivre à une époque d'écocide. Finalement, l'auteur a regroupé en fin d'ouvrage une ribambelle de chiffres très intéressants sur les absurdités de notre société et des règles qui la dirigent.

8Cette analyse historique des relations entre l'humain et la nature montre bien que les dégâts infligés à cette dernière ne datent pas d'hier, mais que le problème s'amplifie dangereusement. Le lecteur est alors sensibilisé aux menaces des relations non soutenables que la société humaine entretient avec l'environnement. Par son ouvrage, Broswimmer rappelle une fois de plus que l'évolution de la société humaine jusqu'à nos jours s'est faite et continue de se faire selon des règles d'exploitation et d'utilisation sans limite, dans un environnement par définition fini.

Haut de page

Table des illustrations

URL http://journals.openedition.org/vertigo/docannexe/image/5126/img-1.png
Fichier image/png, 176 octets
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Nicholas Sbarrato, « Franz J. Broswimmer, Écocide : Une brève histoire de l'extinction en masse des espèces », VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement [En ligne], Lectures, mis en ligne le 01 décembre 2003, consulté le 05 avril 2020. URL : http://journals.openedition.org/vertigo/5126

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de VertigO sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page