Navigation – Plan du site
2001

Brewster Kneen, Les aliments trafiqués : Les dessous de la biotechnologie

Les éditions Écosociété, 251 p., 2000
Eric Duchemin
Référence(s) :

Brewster Kneen, Les aliments trafiqués : Les dessous de la biotechnologie, Les éditions Écosociété, 251 p., 2000.

Texte intégral

1Dès les permières lignes de l'ouvrage, Brewster Kneen se démarque des experts environnementaux habituels, majoritairement universitaires. Il se rattache explicitement à la terre en se présentant comme un agriculteur. Cette identification est omniprésente dans chacune des pages de l'ouvrage et permet à l'auteur d'amener le lecteur dans un univers tout autre que celui des livres traditionnels de vulgarisation scientifique. B. Kneen fait parler les acteurs au centre de la problématique de l'utilisation des biotechnologies, soit les fabriquants et les utilisateurs (les agriculteurs). Étant lui-même un agriculteur, B. Kneen a une connaissance approfondie de la relation qui existe entre ces acteurs et les instruments de commercialisation utilisés par les fabriquants. Effectuée à l'aide de trois cas différents, l'hormone de croissance bovine, la tomate FlavSavr et la pomme de terre Bt, l'auteur démontre que les biotechnologies sont loin d'être porteuses du progrès annoncé à grand frais de publicité par les fabriquants. B. Kneen, sans avoir comme objectif premier de détruire scientifiquement les mythes rattachés aux biotechnologies (nourrir et sauver la planète), éclaire les effets pervers et les limites rattachées à cette volonté d'aider.

2En voulant sauver le monde de la faim grâce aux biotechnologies, on exporte notre façon de concevoir et de connaître le monde (anthropocentrisme) au détriment de conceptions alternatives tout aussi valables. Ainsi, tel que le souligne Ivan Illitch, en prétendant [ou en supposant] que nous sommes responsables du monde, nous laissons également entendre que nous avons quelque pouvoir sur lui et, dans cette conviction consistant à croire que nous devons poursuivre notre effort censément scientifique en vue de le reconstruire nous augmentons notre besoin de croire que nous en sommes responsables – une boucle sans fin rendant toute société dépendante de la technologie. Ainsi quelques soient les véritables statistiques démographiques, l'industrie de la biotechnologie n'a pas du tout l'intention de nourrir quiconque ne peut payer. Les affamés et les démunis peuvent cependant servir à entretenir le sentiment de culpabilité des biens nantis et aider ainsi les méga-entreprises à obtenir ce qu'elles veulent de la part des politiciens et des organismes de réglementation, à mettre leurs nouveaux produits sur le marché et s'assurer que les agriculteurs du Nord prennent bien le virage technologique et à satisfaire leurs actionnaires. Par ailleurs, les biotechnologies, en rupture avec les pratiques agricoles traditionnelles misant sur une diversité maximale tout en favorisant une constante évolution, entraînent une certaine uniformité des plantes et des animaux découlant d'une uniformité génétique qu'on ne retrouve pas dans la nature. Cette uniformité menace la biodiversité et risque de rendre les sociétés dépendantes, à moyen ou long-terme, aux biotechnologies. Par Les aliments trafiqués, les dessous de la biotechnologie, B. Kneen nous amène à une prise de conscience des enjeux éthiques et politiques constituant la base du débat entourant les organismes génétiquement modifiés et l'utilisation de la biotechnologie dans le domaine de l'alimentation. Ce souci éthique l'amène lui-même à rejeter en bloc les OGM car […] peut-être y a t'-il des brides de la biotechnologie que je pourrais trouver acceptable, socialement et moralement, mais je ne peux pas prendre les morceaux qui me plaisent et laisser les autres de côté […].

Haut de page

Table des illustrations

URL http://journals.openedition.org/vertigo/docannexe/image/5225/img-1.png
Fichier image/png, 176 octets
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Eric Duchemin, « Brewster Kneen, Les aliments trafiqués : Les dessous de la biotechnologie », VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement [En ligne], Lectures, mis en ligne le 01 octobre 2001, consulté le 07 avril 2020. URL : http://journals.openedition.org/vertigo/5225

Haut de page

Auteur

Eric Duchemin

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de VertigO sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page