Navigation – Plan du site
2001

Dominique Bourg et Jean-Louis Schlegel, Parer aux risques de demain

Éd. du Seuil, 187 p., 2001
Eric Duchemin
Référence(s) :

Dominique Bourg et Jean-Louis Schlegel, Parer aux risques de demain, Éd. du Seuil, 187 p., 2001

Texte intégral

1En ouvrant ce livre, on pénètre immédiatement dans le:pourquoi du développement d'un principe de précaution dans la conduite des affaires humaines. Que soit évoqué le cas récent de la "vache folle" en Europe, celui de l'accident nucléaire de Tchernobyl, de l'utilisation toujours présent du DDT ou de la crise environnementale actuelle, voila autant de raison de parer aux risques de demain. Loin de la technicité que l'on retrouve dans Le principe de précaution dans la conduite des affaires humaines (ouvrage sous la direction de O. Godard), D. Bourg et J.L Schlegel abordent les sujets de base qui sous-tendent le principe de précaution. "Un principe qui n'a de sens que dans un contexte d'incertitude scientifique et qui préconise l'action à la source du danger avant que cette incertitude puisse être levée".

2Parer au risques de demain aborde les notions de risque et de danger, la perception du progrès, la crise environnementale et les responsabilités politique et économique dans la gestion sociale. Chacun des chapitres traitent des différentes facettes du principe avec plus ou moins de succès. Ainsi, bien que l'on soit d'accord avec l'importance du changement de la perception humaine du progrès technologique dans l'origine du développement du principe de précaution visant son contrôle, le traitement fait à cette problématique s'égare dans des méandres intellectuels difficilement cernables. Ceci est d'autant plus surprenant que d'autres chapitres sont d'une clarté exemplaire. En revanche, ce manque de rigueur passager est compensé par des conclusions pertinentes. Par exemple, afin d'appliquer le principe les auteurs recommandent l'utilisation de procédures diversifiées de participation. Selon eux, c'est dans le "contexte générale des procédures de participation nouvelles que se fait jour et qu'est posée de plus en plus fortement la question du recours au principe de précaution". Cette recommandation est loin de l'éternel appel au développement d'une science plus précise. Le mélange de réalité et de fantasmes représente une difficulté spécifique des questions d'environnement. Il est impossible d'opposer la perception humaine et l'objectivité des risques, au sens où ne seraient objectifs que les risques décrits et analysés. La rigueur analytique et la participation seraient la solution pour l'application du principe.

3Il ne faut pas croire que par la définition du principe, perçu par certain comme un moyen de paralyser le développement humain, les auteurs veulent détruire toute forme de progrès. Bien au contraire, ils considèrent que l’accumulation du savoir scientifique conduira nécessairement, par les avancées technologiques et industrielles qu’elle autorise et promeut, à une amélioration générale de la condition humaine. Cependant la maîtrise des technologies ne permet pas de faire table rase sur les risques car la maîtrise ne cesse de produire de la non-maîtrise, les avoir ne cesse de produire de l’ignorance, qui elle-même suscitera de nouvelles connaissances, qui elle-même…. – à l’infini.

Haut de page

Table des illustrations

URL http://journals.openedition.org/vertigo/docannexe/image/5228/img-1.png
Fichier image/png, 176 octets
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Eric Duchemin, « Dominique Bourg et Jean-Louis Schlegel, Parer aux risques de demain », VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement [En ligne], Lectures, mis en ligne le 01 octobre 2001, consulté le 01 avril 2020. URL : http://journals.openedition.org/vertigo/5228

Haut de page

Auteur

Eric Duchemin

Dominique Bourg, Jean-Louis Schlegel

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de VertigO sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page