Navigation – Plan du site
2009

Environnement et développement durable : l’apport des sciences sociales, 11 et 12 février 2010

Colloque international organisé par la Faculté des lettres et des sciences humaines et le Groupe d’Étude pour le Développement et l’environnement social (GEDES) à Sfax/Tunisie

Site Internet : http://www.flshs.rnu.tn

Courriel : Bechir_org@yahoo.fr / Bechir.larbi@flshs.rnu.tn

Outre leur originalité, les sciences sociales relatives à l’environnement se distinguent par leur globalité, leur complexité et leur richesse, en ce sens qu’elles interpellent l’homme sous ses différents aspects : psychologiques, sociaux, biologiques et naturels (Morin, 1977 ; Gendron & Vaillancourt, 2007). Elles nous révèlent le rapport de l’homme à la nature, aspect nié et marginalisé par la société moderne (Morin, 1973 ; Moscovici, 1968, 1972, 2002, Serres, 1992 ; Larrère, 1997).

Le mérite de l’approche écosociologique est justement de replacer l’homme et le réintégrer au sein de son cadre naturel. Elle constitue de fait une interface entre les sciences naturelles et les sciences sociales, et un carrefour d’interaction entre la psychologie, la sociologie, l’anthropologie, l’histoire et la géographie permettant l’émergence d’une perspective de développement durable et équitable (Guille-Escuret, 1989 ; Tessier & Vaillancourt, 1996 ; Deverre, 1998, 2001 ; Kalaora, 1998 ; Jolivet, 1998 ; Boudes, 2008).

Dans les sociétés occidentales, la tendance  écosociologique traduit le reflet de la prise de conscience écologique (Beck, 2001 ; Rudolf F, 1998, 2001 ; Abélès, 2000 ; Dobré, 2002). Ce phénomène, bien que de façon embryonnaire, se laisse constater dans les pays en développement, (le cas de la Tunisie : Abdmouleh, 2008, 2009). Cet intérêt est d’autant plus justifié que ce sont souvent ces derniers les plus endommagés par les problèmes écologiques. En ce sens, leur moyen de subsistance, leur sécurité alimentaire et leur économie (agriculture, pêche, tourisme…) dépendent directement des ressources et du cadre naturels (Brundtland, 1987, PNUE, 1999) renforçant ainsi le processus du sous-développement et des inégalités Nord/Sud (Villalba  & Zaccaï, 2007 ; Latouche, 2001 ; Emelianoff, 2005).

L’objectif de ce colloque est de mettre l’accent sur l’apport des sciences sociales de l’environnement. En jouant sur les différents registres (traditionnel/moderne, local/global, régional/planétaire, urbain/rural, naturel/social, Nord/Sud…), elles contribuent à présenter une vision tout aussi complexe que pertinente. Dés lors, elles  constituent un outil de connaissance qui interpelle, déclenche des prises de conscience et suscite de nouvelles conduites de contestation et d’appropriation de l’environnement.

Tout en renforçant son champ scientifique, la sociologie marque son emprunte, son implication et son apport aux questions cruciales que traversent les sociétés d’aujourd’hui.

Les thématiques seront réparties selon 5 axes :

1-L’éthique écologique

Il s’agit d’effectuer une lecture du contexte historique et philosophique qui a conduit l’homme à transgresser et asservir la nature pour ses fins (en l’envisageant comme une valeur instrumentale), et à opérer  une rupture ente nature et culture. En même temps, identifier les courants philosophiques et religieux qui ont favorisé (et/ou qui pourraient favoriser) l’émergence d’une éthique environnementale qui constitue un appui à l’éducation environnementale.

2-Sciences sociales, environnement et développement durable

L’accent sera mis sur la contribution théorique et méthodologique de la sociologie relative à l’environnement et au développement durable (les objectifs, la spécificité des approches théoriques et méthodologiques, les difficultés et les perspectives).

3- Sociétés, cultures et environnement

Il est question ici des investigations sociologiques et psychosociologiques relatives aux représentations et aux conduites face à l’environnement en tant qu’indicateurs de la  prise de conscience des enjeux et risques écologiques, et de la volonté de s'approprier son environnement.

Tout en intégrant les conduites de résistance (recours aux techniques traditionnelles : agricoles, culinaires, médicales, architecturales…), il importe aussi de s’ouvrir aux nouvelles formes de comportement (consommation des produits écologiques, économie de l’énergie, économie de l’eau, tri des déchets…) et d’appropriation.  

4-Acteurs, institutions et stratégies politiques

L’accent sera mis sur l’analyse des institutions politiques environnementales, des acquis, des obstacles et des stratégies de persuasion et d’alliance. Une attention particulière sera  mise sur les difficultés et les mécanismes pour sensibiliser l’opinion publique aux questions écologiques et obtenir son adhésion aux politiques gouvernementales environnementales (notamment par le biais de l’éducation relative à l’environnement).

Il est question également de mettre le point sur les limites et les lacunes de la perspective environnementale telles les inégalités sociales et écologiques qui posent un réel problème et un frein à la cause écologique et au développement durable en général, sans perdre de vue la problématique de la croissance/décroissance et son implication sur l’environnement.

5-la société civile : apports,  handicaps, et défis

Il y a une conviction qui s’est forgée chez les décideurs (locaux, régionaux et internationaux) sur les atouts de la société civile et sur sa capacité dans la gouvernance et la gestion environnementale. En ce sens, cet axe constitue un critère fondamental au sein de la perspective environnementale et celle du développement durable. Il importe d’analyser les caractéristiques  de la société civile (notamment dans les pays du Sud) : connaître la  spécificité du mouvement associatif écologique, et de l’opposition « verte »; leur écho et leur image auprès du public, la disposition de ce dernier à les joindre,  dégager le type de relation qu’ils entretiennent ensemble, les critiques et les attentes à leur égard.

Un regard interne sur ces instances est de plus en plus sollicité afin de comprendre leur mode de fonctionnement, les formes et le degré d’adhésion, la nature des rapports qu’elles entretiennent avec le pouvoir politique ainsi qu’avec les autres partenaires de la société civile. Il s’agit de comprendre comment ces mouvements fondent leur légitimité et comment envisagent-t-ils leur avenir face aux difficultés et aux défis auxquels ils sont confrontés.

Afin de mettre la lumière sur ces problématiques, le Groupe d’Etudes pour le Développement et l’Environnement Social (GEDES) organise un colloque durant deux jours (11 et 12 Février 2010) à la Faculté des Lettres et Sciences Sociales de Sfax/Tunisie.

Programme

11 février 2010

9h00 - Allocutions d'ouverture

Coordinateur du Colloque.

Directeur du Groupe d’Etudes pour l’Environnement et le Développement Social- GEDES.

Doyen de la Faculté des lettres et Sciences Humaines de Sfax (FLSHS).

Président de l’Université de Sfax.

Pause café

Première séance - Sciences sociales, environnement et développement durable, 10h30/12h30

Président : Khalil ZAMITI,  Professeur, sociologie, Faculté des Sciences Humaines et Sociales de Tunis (FSHST), Tunisie

Modératrice : Chantal ASPE, Maître de Conférences, Université Aix-Marseille 1-France

  1. Catherine LARRÈRE, Professeur, Université : la Sorbonne, France, "Pourquoi les sciences humaines s'intéressent-elles plus à la biodiversité qu'à la nature ?"

  2. Philippe BOUDES, Chercheur : Ladyss-CNRS, France, « Sociologie et sciences sociales : l’apport de l’environnement et du développement durable ».

  3. José A, PRADES, Professeur, Institut des sciences de l'environnement, Université du Québec à Montréal, Canada, « Les principes théoriques et méthodologiques de la gestion de l'environnement soutenable ».

  4. Pierre CHARBONNIER, Chercheur, Université : Franche-Comté, France, « Un regard anthropologique sur l’environnementalisme. Les sociétés dans le miroir de la nature ».

Discussion

Déjeuner

Deuxième séance - Ethique de l’environnement, 14h.30/16h.00

Présidente : Catherine LARRÈRE : Professeur, philosophie, Université : la Sorbonne-France.

Modérateur: Pierre CHARBONNIER, Chercheur, Université : Franche-Comté, France.

  1. Raphaël LARRÈRE, Directeur de recherche, Institut National de la Recherche Agronomique (INRA), France, « L’évaluation éthique des biotechnologies »

  2. Mohamed Ali HALOUANI, Professeur, FLSHS-Tunisie, « Les enjeux de la réflexion éthique contemporaine ».

  3. Hichem GHORBEL, Maître Assistant, FLSH-Sfax,Tunisie, « L’idée de nature dans la pensée de J-J Rousseau ».

  4. Nicole HUYBENS, Enseignante, Université de Montréal, Québec-Canada, « Les fondements éthiques et symboliques de la controverse socio-environnementale sur la forêt boréale du Québec ».

Discussion

Pause café

Troisième séance -L’environnement et le développement : durabilité et décroissance, 16h30 à 18h30

Président : Raphaël LARRÈRE : Directeur de recherche, INRA. France.

Modérateur: Philippe BOUDES, Chercheur : Ladyss-CNRS, France

  1. Elisabeth AUCLAIR. Maître de Conférences à l’Université de Cergy-Pontoise, France, « Au-delà du développement durable, le concept de décroissance  peut-il  accompagner l’évolution de notre société ?».

  2. Hedia ABDELKEFI, Maître de Conférences (HDR), Dir : l’UR ERCILIS, FLSH-Sfax,Tunisie.« La normalisation pour le développement durable ».

  3. Mohamed BOUKHEROUK. Chercheur,  CERAMAC , Maroc. « La problématique de l’environnement dans la politique de développement marocaine ou le défi de l’environnement face à celui de la croissance économique ».

  4. Toufik GARGOURI : Directeur  régional–ANPE-Sfax, Tunisie « Environnement, qualité de vie et développement durable : Apport de l’ANPE ».

  5. Christine FOURAGE, Maître de Conférences, Institut de Psychologie et Sociologie Appliquées de l’Université Catholique d’Angers. France, « Des expériences innovantes en sciences sociales pour accompagner le développement durable ».

Discussion

Diner

12 Février

Quatrième séance - Environnement et villes durables, 9h00/10h30

Président : Morched CHABBI, Urbaniste, Tunisie.

Modératrice : Béatrice MESINI, Chercheur, CNRS-Telemme, France

  1. Riadh HENTATI, Président Directeur Général, Taparura, Tunisie. « Taparura : Genèse d’une ville durable ».

  2. Jérôme BOISSONADE. Architecte, Maître de Conférences- sociologie, ULCO - AUS - UMR LAVUE, France. « Le développement durable face à ses épreuves : les enjeux pragmatiques des écoquartiers».

  3. Béatrice MESINI, Chercheur, CNRS-Telemme, France. « Dynamiques des réseaux d’éco-constructeurs face au système de management environnemental ».

  4. Dominique JORAND, Maître de Conférences, Université de Grenoble, France & Mohamed HELLAL, Enseignant, Université de Monastir, Tunisie, et Université de Tours, France & André SUCHET, Enseignant, Université de Grenoble, France. « Du dilemme entre développement et protection …à un développement par la protection. Réflexions Nord/ Sud à propos d’un challenge en tourisme (France - Tunisie) ».

  5. Ali BENNASR : Maître de Conférences, Labo SYFACTE, FLSH-Sfax,Tunisie & Yamna DJELLOULI : Professeure, Université du  Mans France & Cyria EMELAINOFF : Maître de Conférences, Université du Mans-France. « Etalement urbain et inégalités environnementales »

  6. Sameh SIOUD, Chercheur, Doctorante, Paris IV Sorbonne, Labo : Espace, Nature et Culture « Les villes nouvelles en Tunisie ».

Discussion

Pause café

Cinquième séance Société civile et défi écologique, 11h00/12h30

Président : Mohamed Ali HALOUANI, Professeur, FLSHS-Tunisie.

Modératrice : Angela BARTHES, Maître de Conférences, Université de Provence, France.

  1. Chantal ASPE, Maître de Conférences, Université Aix-Marseille 1-France « Question environnementale et développement : de la critique par l’acte singulier à l’utopie des mouvements collectifs ».

  2. Denis TOUPIN, Directeur de la Maison de France à Sfax, Consul honoraire de France à Sfax. « Société civile et mise en valeur des héritages naturels : les exemples à Sfax de « projets dont vous êtes les acteurs…».

  3. Ridha ABDMOULEH, Maître Assistant, FLSH-Sfax, GEDES, Tunisie.« Le citoyen face à l’engagement associatif écologique : enthousiasme et scepticisme. Contribution à l’étude de la société civile dans le monde arabe».

  4. Katja HACKENBERG, Ingénieur, MST Sciences Sociales, Johannesburg, Afrique du Sud/ Allemagne. « La théorie de la vie en tant que modèle heuristique en matière de l’institutionnalisation du mouvement écologiste aux Flandres ».

Discussion

Déjeuner

Sixième séance Risques, crises écologiques et précaution, 14h00/16h30

Président : Dr Mohamed ALOULOU, Association de Protection de la Nature et de l’Environnement de  Sfax (APNES).

Modératrice : Elisabeth AUCLAIR. Maître de Conférences, l’Université : Cergy-Pontoise, France

  1. Jalel BOUZID, Maître de Conférences, ENIS-Sfax.« Industrialisation, pollution et risques écologiques »

  2. Salem DAHECH, Assistant, FLSH, Sfax, Labo syfacte, Sfax, Tunisie. « La prise en considération des erreurs du passé dans la délocalisation de la SIAPE à Skhira ».

  3. Hadda DRIDI, Maître de Conférences, Faculté des sciences - Université de Batna & Chérif HAOUES, Chercheur,  Faculté des sciences - Université de Batna, Algérie. « Évaluation par analyse multicritères du risque d'érosion dans la vallée d'oued labiod (approche systémique) ».

  4. Semia GHARBI, Environnementaliste, Consultante pesticide, Tunisie « Les pesticides et le monitoring communautaire: implication des Institutions Universitaires dans le développement durable ».

  5. Lakhdhar NCIRI, Maître Assistant, FLSH-Sfax, GEDES, Tunisie, Fawzi NAIMi, Maître de conférences, Université Jilali Sidi Bel-Abbes, Algérie, & Abdelhamid GHERRAS, Maitre Assistant, Université Jilali Sidi Bel-Abbes, Algérie. Maher ABDMOULEH, Assistant, Institut Supérieur d'Informatique et de Multimédia/Gabès. « Le droit tunisien de l’environnement : Atouts et déficiences »

Discussion

Pause café

Départ à Gafsa, 17h.00

Diner

13 février : Matinée à Gafsa

Réception et allocutions d'ouverture

Allocution du Directeur de l’Institut Supérieur des Etudes Appliquées en Humanités.

Allocution du Président de l’Université de Gafsa

Pause

Septième séance - L’environnement au quotidien : Conduites et pratiques écologiques, 10h30/12h30

Président : Benjamin MATALON, Professeur, psychologie sociale, Université : Paris-VIII.

Modératrice : Christine FOURAGE, Maître de Conférences, Institut de Psychologie et Sociologie Appliquées de l’Université Catholique d’Angers. France.  

  1. Angela BARTHES, Maître de Conférences, Université de Provence, France. « Nouvelles formes comportementales des ménages français vues à travers l'émergence du covoiturage ».

  2. Lamia ABDMOULEH, Assistante, FSEG, Sfax, Tunisie. « Les comportements écologiques en Tunisie : la participation à des actions écophiles »

  3. Ian SEGERS,  Éco- Conseiller, anthropologue- Québec, Canada. « Approche éco-conseil du développement durable ».

  4. Ali LAZHAR, FLSH-SFax-Tunisie. « Intégration des données de l’environnement et développement d’une compétence adaptative à l’environnement : apport de l’éducation scolaire ».

Discussion

Déjeuner

Huitième séance - Environnement et patrimoine naturel, 14h30/16h00

Président : Ibrahim JABLA, Professeur, Histoire, Institut Supérieur des Etudes Appliquées en Humanités, Tunis. Directeur de l’unité de recherche : histoire, monuments, patrimoine, Gafsa, Tunisie.

Modératrice : Christine LAKHDAR, Assistante, sociologie, Institut Supérieur des Etudes Appliquées en Humanités. Gafsa.

  1. Imed BEN SOLA, Maître Assistant, « Institut national du patrimoine ».Tunis, Tunisie. « L’usage social d’un patrimoine naturel : Les forêts en Mogods-Kroumirie ».

  2. Moncef GUEBSI, Maître Assistant, FLSH-Sfax,Tunisie. « Soutenir la dimension écologique dans le développement local. Application sur "les salines de l'archipel Kerkena".

  3. Toufik JEMAI, Maître Assistant, FLSH-Sfax, Tunisie. Arbia HILALI, Assistant, FLSH-Sfax, Tunisie. « Un système hydraulique ancestral : les ouvrages de retenue d’eau de pluie en Tunisie »

  4. Wided MOUMEN, Doctorante, Université de Toulouse2, France. « Le rôle des femmes dans la gestion de l’eau d’irrigation dans la délégation de Nadhour ».

Discussion

Pause café

Neuvième séance - Culture, société et communication environnementale, 16h30/18h30

Président : Khemais TAMALLAH : Professeur, sociologie-démographie, Faculté des Sciences Humaines et Sociales de Tunis (FSHST), Tunisie (FSHST), Tunisie.

  1. Ferouz EZIZ , Directeur, Institut Supérieur du Sport et de l'Education Physique de Gafsa, Housin ZATRINI, Assistant, FLSH-Sousse, Tunisie, Rehayem FELHI Enseignant, doctorant, ENI-Sfax, Tunisie, Olfa ZRAMDINI, Assistante Institut Supérieur de Gestion, Gabes, Tunisie. « Les déterminants de la communication environnementale : Cas des sociétés maghrébines »

  2. Ismahan BEN FRADJ, Doctorante,FSHST, GEDES-Sfax, Tunisie

Discussion

Clôture du colloque, 18h30

Diner

14 Février Excursion, visite des sites archéologiques et écologiques au Sud

Lundi 15 Février -Départ

Exposition artistique : nature et environnement, suivie d’une exposition de film sur l’environnement  Organisées par : Moréno ZIKINI (Italie) & Mohsen LIJEDHIB (Tunisie).

Comité scientifique

Mohamed Najib BOUTALIB (Prof, ISSH, Tunis)

Dominique Desjeux, (Prof, la Sorbonne, Paris Descartes France).

Alexandre DORNA (Prof, Université de Caen, Basse-Normandie, CERREV-FRANCE)

Tahir LABIB (Prof, Président de l’Organisation Arabe de Traduction-LIBAN)

Catherine LARRERE (Prof, Bordeaux III-FRANCE),

Benjamin MATALON (Prof, Paris 8-FRANCE)

Mohamed Al-Aziz NAJAHI (Prof, FLSH-Sfax),

Jean-Guy VAILLANCOURT (Prof, Université de Montréal-CANADA)

Edwin ZACCAÏ. (Prof, Université libre de Bruxelles, Belgique)

Mabrouk Al-BAHI (Maître Conf, Doyen de la FLSH-Sfax- Tunisie)

Ali BENNASR (Maître Conf, FLSH-Sfax, Syfacte)

Bechir LARBI (Maître conf, FLSH-Sfax, Dir, GEDES-Tunisie)

Bruno VILLALBA (Maître  Conf, Université de Lille II, Sciences Po Lille – Ceraps-FRANCE)

Mohamed ALOULOU (Dr, Cardiologue, APNES- Sfax, Tunisie)

Jalel BOUZID (Dr, Sciences de l’environnement, ENIS, Tunisie)

Michael GAJOT (Dr, Communication, GTZ-ALLEMAGNE)

Toufik GARGOURI (Ingénieur, Directeur régional, ANPE-Sfax, Tunisie)

Adel HENTATI (Dir de l’Observatoire de l’Enfance, Tunisie)

Yannick LE ROUX, Attaché de Coopération scientifique à l’Institut français de Coopération

Imed MELLITI (M-Assistant, HDR, ISSH, Tunis, AISLF)

Hafedh ABDERRAHIM (M-Assistant, FLSHSfax, GEDES, Tunisie)

Ridha ABDMOULEH (M-Assistant, FLSH-Sfax, GEDES, Tunisie)

Mohsen BOUAZIZI (M-Assistant, ISHS, Tunis, Président de l’Association des Sociologues Arabes)

Habib DEREOUICH (M-Assistant, FLSH-Sfax, GEDES, Tunisie)

Comité d’organisation

Ridha ABDMOULEH ; Mohamed ALOULOU ; Aroussia ATTORKI ;  Wissam BAKLOUTI ; Monia BEN-AYYAD ; Habib DEROUICH ; Ridha GHOUL;  Laila JERBI ; Fatma KAAOUI ; Souhir MAALOUL ; Imed MIGHRI.  

Correspondance

GEDES- Colloque 2010

Faculté des Lettres et Sciences Humaines de Sfax-FLSHS. (Route de l’Aéroport Km 4,5, 3029, Sfax, Tunisie). Tel : 00 216 74 670 544 / 00 216 74 670 557. Fax : 00 216 74 670 540.

Site Web : http://www.flshs.rnu.tn

Courriel : Bechir_org@yahoo.fr / Bechir.larbi@flshs.rnu.tn

Contact

Ridha ABDMOULEH : r.abdmouleh@gmail.com / Tel : 98 570 616

Hafed ABDERRAHIM : abderrahim_h2000@yahoo.fr  / Tel : 98 667 590

Habib DEREOUICH : darwich_habib@yahoo.fr / Tel : 98 692 680

Bechir LARBI : bechir_org@yahoo.fr / Tel : 98 419 922