Navigation – Plan du site
Photos

Un exposé à des pèlerins

Michael A. Di Giovine
Traduction de Bruno Nys
Cet article est une traduction de :
A lecture to pilgrims [en]

Texte intégral

Michael A. Di Giovine s’adressant à des pèlerins au sanctuaire de Saint Pie de Pietrelcina à San Giovanni Rotondo (Italie)

Michael A. Di Giovine s’adressant à des pèlerins au sanctuaire de Saint Pie de Pietrelcina à San Giovanni Rotondo (Italie)

1Au cours de la dernière décennie, j’ai mené d’intensives recherches ethnographiques sur le pèlerinage, le patrimoine et le renouveau du culte de Padre Pio (1887-1968), qui reçut les stigmates et est connu comme le saint le plus populaire du Catholicisme. J’ai défendu ailleurs (2011) l’idée que la recherche en tourisme peut être menée comme une “ ethnographie globale » qui naviguerait entre différentes échelles, temporalités et réseaux. Pour cette étude de longue haleine sur le pèlerinage de Padre Pio, comme je le fais lorsque j’étudie les touristes du Patrimoine mondial, j’ai voyagé tantôt comme pèlerin, tantôt comme guide de groupes de fidèles venant d’Irlande, d’Italie et des Etats-Unis, qui visitent les différents lieux de culte : le sanctuaire de Pio à San Giovanni Rotondo et son village natal de Pietrelcina en Italie, des sites à Dublin en Irlande, à Batangas aux Philippines, à Boston aux Etats-Unis et le Centre National pour Padre Pio à Barto en Pennsylvanie, notamment. Ces environnements différents et ces perspectives différentes révèlent divers types d’informations, produisant une image plus holistique du tourisme, du patrimoine et du culte à l’échelle mondiale. L’observation participante en tant que simple touriste (ou pèlerin) me permet d’appréhender le type d’informations que les pèlerins consomment et comment elles sont consommées, ainsi que l’expérience corporelle et émotionnelle de la souffrance et de l’exaltation que font souvent ces pèlerins. D’autre part, le rôle de guide touristique qui transmet activement une forme particulière de connaissance (comme sur cette photo) apporte une meilleure compréhension des défis, des possibilités et des méthodes par lesquels les guides touristiques créent des imaginaires durables du saint, combien les stratagèmes de communication sont efficaces et comment les guides font le lien entre les discours autorisés et les croyances populaires. A l’époque où j’étudiais Padre Pio pour ma thèse, ma femme et moi vivions à Pietrelcina, qui était le aussi le village natal de ma mère, ce qui m’a apporté de nouvelles informations en tant qu’enfant du pays (voir Di Giovine 2012, p. 161). Cette photo a été prise en février 2016. Cinq de mes étudiants en anthropologie de l’université de West Chester et moi-même voyagions avec un groupe de fidèles du Centre national pour Padre Pio. Nous avons visité le Vatican et le sanctuaire de Pio à l’occasion du Jubile de la miséricorde du Pape François, qui avait fait la demande exceptionnelle que le corps de Pio soit exhumé de sa tombe à San Giovanni Rotondo et amené à la basilique Saint-Pierre comme icône de la miséricorde. C’était la première fois que, vivant ou mort, Pie s’éloignait de San Giovanni Rotondo depuis qu’il avait reçu les stigmates en 1918. Au cours de ce voyage, j’ai assumé successivement plusieurs rôles, d’abord comme professeur pour mes étudiants, puis comme pèlerin et enfin, en emmenant le groupe sur mon terrain de recherche, comme guide expérimenté et comme enfant du pays.

Haut de page

Bibliographie

Di Giovine, M. A., 2011, “ Tourism Research as "Global Ethnography" », Anthropologies. www.anthropologiesproject.org/2011/04/tourism-research-as-global-ethnography.html

Di Giovine, M. A., 2012, “ A Tale of Two Cities : Padre Pio and the Reimagining of Pietrelcina and San Giovanni Rotondo », Textus : English studies in Italy, 1(1), pp. 155-167.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Michael A. Di Giovine s’adressant à des pèlerins au sanctuaire de Saint Pie de Pietrelcina à San Giovanni Rotondo (Italie)
URL http://journals.openedition.org/viatourism/docannexe/image/2115/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 483k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Michael A. Di Giovine, « Un exposé à des pèlerins », Via [En ligne], 13 | 2018, mis en ligne le 01 septembre 2018, consulté le 19 décembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/viatourism/2115

Haut de page

Traducteur

Bruno Nys

Architecte et Sociologue, Bruxelles

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Via Tourism Review est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • OpenEdition Journals