Navigation – Plan du site
Histoire et industries
Document

Le clip vidéo et ses contextes : musiques populaires et postmodernité dans les années 1980

Music Video in its Contexts: Popular Music and Post-Modernism in the 1980s
Will Straw
Traduction de Jedediah Sklower
p. 21-40

Résumés

Les premières analyses journalistiques ou universitaires du phénomène des clips vidéo se souciaient des effets possibles de l’image sur la pureté ou l’authenticité de la musique. Lorsque ce format parvint au succès à la fin des années 1980, une vague plus exclusivement scientifique d’écrits s’en servit comme prisme pour interpréter le postmodernisme. Selon ces travaux, le postmoderne se caractérisait par le caractère fragmentaire et collagiste des textes culturels ; ils sacrifiaient la profondeur au profit d’un flux d’images ne fonctionnant qu’au niveau de la surface. Cet article soutient que, plutôt que d’avoir été simplement incorporés à la musique par le biais de logiques télévisuelles, les clips du début des années 1980 participèrent à un recentrement de la pop sur la chanson (au détriment de l’album), le transitoire (au détriment du travail durable et de la stabilité de l’auctorité) et des stratégies de citation (au détriment de l’expression de la personnalité auctoriale). De même, alors que les textes postmodernes étaient souvent conçus comme un mélange de fragments culturels remettant en cause les frontières entre formes culturelles, cet article défend l’idée que les premiers clips vidéo adoptèrent ces cadres, dans la mesure où la musique pop pouvait y trouver de nouvelles façons de s’ancrer dans une histoire des formes de divertissement.

Haut de page

Notes de la rédaction

La version anglaise de cet article est d’abord parue dans Gareth Samson (dir.) (1987), Watching All the Music : Rock Video and Beyond, Montréal, McGill University Working Papers in Communications, p. 41-55 ; puis dans Popular Music, vol. 7, no 3, Cambridge, Cambridge University Press, octobre 1988, p. 247-266 ; puis enfin, une version légèrement remaniée fut publiée dans Simon Frith, Andrew Goodwin et Lawrence Grossberg (dir.) (1993), Sound & Vision. The Music Video Reader, Abingdon, Routledge, p. 3-21.

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Le clip vidéo et la nouvelle pop mainstream
L’accélération du rythme de l’innovation
Les formats
L’identité de l’interprète et la construction de la célébrité
La télévision musicale et le postmoderne
Réinstaller des formes culturelles au sein de frontières traditionnelles
Combiner hétérogénéité stylistique et homogénéité formelle
La nature palimpseste des textes postmodernes
La forme textuelle comme « matrice »
Le recentrage du rock sur sa propre histoire
La politique pop

Aperçu du début du texte

La brève histoire de la littérature consacrée aux clips vidéo a été marquée par deux moments. La première vague d’analyses provenait essentiellement du milieu de la culture rock et de ceux qui s’intéressaient aux effets des clips sur cette musique. Ces écrits se fondaient le plus souvent sur deux prémisses récurrentes, généralement exprimées dans le cadre et avec le vocabulaire du journalisme rock :

  1. Le clip vidéo avait rendu « l’image » plus importante que l’expérience de la musique. Ce phénomène pouvait avoir des conséquences néfastes : les artistes ayant une « image » pauvre risquaient notamment d’avoir à affronter des difficultés inédites, la théâtralité et le spectacle pouvaient l’emporter sur la valeur de la musique elle-même ;

  2. Le clip vidéo réduisait la liberté interprétative de l’auditeur, auquel on imposait désormais des interprétations visuelles ou narratives des paroles, appauvrissant ainsi son expérience sémantique et affective des musiques populaires.

Rétrospectivement, ces...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Will Straw, « Le clip vidéo et ses contextes : musiques populaires et postmodernité dans les années 1980 », Volume !, 14 : 2 | 2018, 21-40.

Référence électronique

Will Straw, « Le clip vidéo et ses contextes : musiques populaires et postmodernité dans les années 1980 », Volume ! [En ligne], 14 : 2 | 2018, mis en ligne le 26 avril 2021, consulté le 14 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/volume/5537 ; DOI : 10.4000/volume.5537

Haut de page

Auteur

Will Straw

Will Straw est professeur au Département d’histoire de l’art et des études en communication de l’Université McGill à Montréal. Il est notamment l’auteur du livre Cyanide and Sin: Visualizing Crime in Fifties America (2006) et de plus de 150 articles sur les musiques populaires, le cinéma, la presse écrite et la culture urbaine. Il travaille présentement sur la culture de la nuit.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

L'auteur & les Éd. Mélanie Seteun

Haut de page