Skip to navigation – Site map

HomeTous les numéros14 : 2Histoire et industriesL’œuvre débordante de Beyoncé ; o...

Histoire et industries

L’œuvre débordante de Beyoncé ; ou l’histoire et l’avenir du clip musical

Beyoncé’s Overwhelming Opus; or, the Past and Future of Music Video
Carol Vernallis
Translated by Dario Rudy
p. 55-82

Abstracts

This article’s broad aim is to demonstrate how to analyze a music video. I’ll consider several videos by Beyoncé as well as a number from music video's history. I’ll show how Beyoncé stands as the genre’s fulcrum, both formal innovator and historical guardian. I’ll propose a working definition for the genre, and discuss music video’s technological and socio-economic influences. I’ll highlight some of the genre’s specificities, as well as show how audiovisual relations have changed, and the ways analysis might attend to technology, platform, and musical style.

Top of page

Editor's notes

La version originale de cet article a été publiée dans la revue Film Criticism (vol. 41, no 1) en février 2017.

Text / excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2022.
Read it

Outline

Le statut liminaire du clip musical
L’histoire du clip rembobinée et accélérée
Détour : la place du clip dans l’histoire des médias
« Blow » (quatrième morceau)
« Pretty Hurts » (premier morceau)
« Jealous » (septième morceau)
Haunted (troisième morceau)
« Flawless » (treizième morceau)
Subjectivités nouvelles, économies postfordistes et l’album Beyoncé de Beyoncé
Lemonade de Beyoncé

Text / first lines

Pourquoi devrait-on s’intéresser aux clips musicaux ? J’y vois quatre raisons. La première est la centralité culturelle de cette forme aujourd’hui. Il s’agit de l’une des formes les plus populaires d’images en mouvement. « Gangnam Style » le tube de PSY a engrangé 2 milliards de vues, et « Baby » de Justin Bieber, 1 milliard, chiffres qui confinent au sublime mathématique. Il s’agit également du contenu le plus vu sur YouTube. Des études montrent que les clips sont le mode de consommation le plus répandu des musiques populaires, davantage que les CD, la radio, iTunes ou les blogs (Michaels, 2012). Deuxièmement, l’esthétique des clips s’est répandue à presque toutes les formes audiovisuelles : des films comme Transformers ou Hunger Games jusqu’à Bollywood, et aux séries télévisées comme Games of Thrones. Troisièmement, il s’agit d’un genre qui possède ses propres conventions, ses manières à soi de créer un récit, de provoquer des émotions, de mettre en scène interprètes, décors et ac...

Top of page

References

Bibliographical reference

Carol Vernallis, « L’œuvre débordante de Beyoncé ; ou l’histoire et l’avenir du clip musical », Volume !, 14 : 2 | 2018, 55-82.

Electronic reference

Carol Vernallis, « L’œuvre débordante de Beyoncé ; ou l’histoire et l’avenir du clip musical », Volume ! [Online], 14 : 2 | 2018, Online since 26 April 2021, connection on 22 October 2020. URL : http://journals.openedition.org/volume/5570 ; DOI : https://doi.org/10.4000/volume.5570

Top of page

About the author

Carol Vernallis

Carol Vernallis enseigne à l’université de Stanford. Elle a notamment publié les ouvrages Experiencing Music Video : Aesthetics and Cultural Context (Columbia University Press), Unruly Media: YouTube, Music Video, and the New Digital Cinema (Oxford University Press). Elle a également codirigé pour les presses d’Oxford deux ouvrages d’introduction aux esthétiques audiovisuelles contemporaines. Elle travaille actuellement à une monographie intitulée Musical Spectacles in the Digital Age, ainsi que sur un volume collectif intitulé Transmedia Directors : Sound, Image, and the Digital Swirl.

Top of page

Copyright

L'auteur & les Éd. Mélanie Seteun

Top of page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search