Navigation – Plan du site
Imaginaires culturels et politiques

Corps, gestes, interpellations. Iconographie politique du format clip

Visible Bodies and Sonic Bodies. Political Iconographies of the Music Video Format
Maxime Boidy
p. 175-186

Résumés

L’article aborde le clip musical au prisme des théories et des méthodes de l’iconographie politique. L’iconographie politique désigne la description et l’interprétation savantes de l’imagerie à caractère politique. Son champ d’investigation s’étend de la signification d’éléments de gestuelle ou de motifs formels aux représentations visuelles d’institutions et de corps collectifs constitués. En se concentrant sur certaines productions officielles des groupes Rammstein et Rage Against the Machine, l’article étudie le clip musical en tant que corpus de recherche relatif à l’iconographie des catégories dominées du champ politique. Il montre dans quelle mesure le clip musical constitue un format d’invention ou de réinvention de la gestuelle et de la corporéité dans l’iconographie politique occidentale.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Politiques du format clip
Corps multiples et images composites
Gestes, interpellations, contre-interpellations
Visibilités corporelles et politiques musicales
Conclusion

Aperçu du début du texte

Cet article étudie le clip musical au prisme de l’iconographie politique. Celle-ci désigne, de manière générale, l’étude savante de l’imagerie à caractère politique, à travers sa production matérielle : tableaux, affiches, cartes postales ou tout autre support, analogique ou numérique. Son spectre d’investigation s’étend de la signification contextuelle d’éléments de gestuelle ou de motifs formels aux représentations d’institutions et de corps collectifs, tels que l’État. Des définitions plurielles du politique sont considérées à travers leurs visibilités, par exemple dans le cas de théories passées du propos livresque au registre cinématographique (Ackerman, 2014) – l’une des plus célèbres n’est autre que l’adaptation sur grand écran de La société du spectacle (Debord, 1967) par Guy Debord lui-même en 1973. Certaines définitions s’appuient notoirement sur des visibilités à même leur construction intellectuelle. Outre la théorie debordienne du spectacle, c’est le cas de la théorie d...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Maxime Boidy, « Corps, gestes, interpellations. Iconographie politique du format clip », Volume !, 14 : 2 | 2018, 175-186.

Référence électronique

Maxime Boidy, « Corps, gestes, interpellations. Iconographie politique du format clip », Volume ! [En ligne], 14 : 2 | 2018, mis en ligne le 26 avril 2021, consulté le 15 août 2018. URL : http://journals.openedition.org/volume/5581 ; DOI : 10.4000/volume.5581

Haut de page

Auteur

Maxime Boidy

Maxime Boidy a soutenu en 2014 une thèse de sociologie sur la culture visuelle et l’iconographie politique du black bloc. Ses travaux portent principalement sur l’histoire intellectuelle des savoirs visuels et sur les esthétiques de la représentation politique. Traducteur d’Une Histoire de la modernité sonore de Jonathan Sterne (La Rue musicale/La Découverte, 2015), il a récemment préfacé et édité Techniques de l’observateur : Vision et modernité au 19ème siècle de Jonathan Crary (Éditions Dehors, 2016).

Haut de page

Droits d'auteur

L'auteur & les Éd. Mélanie Seteun

Haut de page