Navigation – Plan du site
Étudier la voix

L’analyse spectrale au fondement d’une rhétorique des styles interprétatifs dans la chanson française

Spectrum Analysis and the Rhetorics of Performance Styles in French Chanson
Céline Chabot-Canet
p. 29-47

Résumés

L’analyse spectrale du son enregistré permet l’étude précise de multiples paramètres vocaux interprétatifs, des effets de voix les plus infimes aux phénomènes combinatoires complexes que sont le timbre, le rythme ou le phrasé : ces données acoustiques dévoilent le détail de ce qui fait la globalité du son perçu. Mais les multiples données obtenues ne doivent pas rester des éléments disparates, hétérogènes et simplement juxtaposables. Elles nécessitent pour être lisibles une organisation en méta-perspectives sémiologiques et une intégration dans de véritables stratégies interprétatives qui les transcendent. Comment les organiser dans la perspective pluridisciplinaire indispensable à leur étude ? Comment passer de l’inventaire, du catalogue hétéroclite, de la parataxe à une cohérence et une structuration qui ne soient ni simplificatrices ni schématisantes et respectent la pluralité et la complexité de cet objet d’étude ? L’optique de la rhétorique vocale et de ses avatars récents en linguistique (la pragmatique, la linguistique interactionnelle, etc.) représente une piste fructueuse. C’est ce passage de l’étude des paramètres interprétatifs à partir de l’analyse spectrale à leur intégration dans une sémiologie surplombante que nous nous proposons d’aborder par le biais de l’approche rhétorique pour proposer une typologie des styles interprétatifs dans la chanson française.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

L’analyse des paramètres interprétatifs comme figures de rhétorique vocale : emphase, euphémisation, antiphrase
L’analyse des méta-paramètres : des esthétiques diverses au service des stratégies interprétatives antiphrastique de son interprétation
Une strate enchâssante : la différenciation des ethos
Croisement des données : typologie et profils interprétatifs
Conclusion

Aperçu du début du texte

L’analyse spectrale du son enregistré autorise l’étude précise des multiples paramètres interprétatifs, des composantes les plus agogiques à la complexité des phénomènes combinatoires au sein du timbre, du rythme et du phrasé. Ces données acoustiques permettent, en effet, d’aborder l’interprétation comme un continuum, d’étudier avec un maximum d’efficacité les variations temporelles et timbrales les plus infimes, d’échapper à l’aspect fugace de l’enregistrement et à la temporalité imposée par l’écoute, de comparer différentes interprétations en superposant leurs représentations… Bref, de détailler de quoi est faite la globalité du son perçu. Il s’agit donc d’un outil pertinent et efficace pour le musicologue qui cherche à analyser et objectiver l’élément le plus mouvant, le plus aléatoire et pourtant fondamental de la chanson : l’interprétation vocale.

Mais les multiples données obtenues ne doivent pas rester des éléments disparates, hétérogènes et simplement juxtaposables. Elles néc...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Céline Chabot-Canet, « L’analyse spectrale au fondement d’une rhétorique des styles interprétatifs dans la chanson française », Volume !, 16 : 2 / 17 : 1 | 2020, 29-47.

Référence électronique

Céline Chabot-Canet, « L’analyse spectrale au fondement d’une rhétorique des styles interprétatifs dans la chanson française », Volume ! [En ligne], 16 : 2 / 17 : 1 | 2020, mis en ligne le 01 janvier 2024, consulté le 15 août 2020. URL : http://journals.openedition.org/volume/7857 ; DOI : https://doi.org/10.4000/volume.7857

Haut de page

Auteur

Céline Chabot-Canet

Céline Chabot-Canet est MC en musicologie à l’Université Lyon 2 (Passages XX-XXI). Ses recherches portent sur les musiques populaires et actuelles, l’informatique musicale et l’analyse de l’interprétation vocale dans les musiques enregistrées. Elle est l’auteur d’une thèse, Interprétation, phrasé et rhétorique vocale dans la chanson française depuis 1950: expliciter l’indicible de la voix (2013), dans laquelle elle élabore une méthode d’analyse de l’interprétation vocale fondée sur la transdisciplinarité et l’association entre sciences humaines et analyse spectrale. Elle est également l’auteur de nombreux articles sur la chanson, en particulier sur la voix, et du livre Léo Ferré: une voix et un phrasé emblématiques (Prix IASPM 2008). Elle travaille en collaboration avec l’équipe analyse-synthèse de l’IRCAM sur la description et la modélisation des styles interprétatifs dans le chant : projet ANR ChanTeR (Chant numérique avec contrôle temps Réel, 2013-2017) et projet ANR ARS (Analyse et tRansformation du Style de chant, 2020-2024).

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

L'auteur & les Éd. Mélanie Seteun

Haut de page