Navigation – Plan du site
Styles, genres, techniques

Analyse du style vocal et modélisation pour la synthèse de chant expressif : l’exemple d’Édith Piaf

Modeling Vocal Styles, Synthesizing Expressive Singing. The Example of Édith Piaf
Céline Chabot-Canet, Luc Ardaillon et Axel Roebel
p. 63-85

Résumés

Un nombre croissant de musicologues s’intéresse aujourd’hui aux outils d’analyse spectrale pour étudier l’interprétation vocale. Permettant une visualisation acoustique du son, ces outils rendent possibles l’analyse et l’objectivation de caractéristiques interprétatives longtemps considérées comme échappant à la théorisation : variations agogiques du rythme ou de la mélodie, timbre… Cependant, ce type d’échange entre musicologie et sciences exactes est souvent à sens unique : le musicologue exploite des logiciels à des fins musicologiques. L’expérience que nous allons présenter a la particularité de mettre en œuvre une collaboration simultanée entre chercheurs en traitement du signal et musicologues autour d’un même objectif : l’élaboration d’un système de synthèse du chant pouvant reproduire la diversité des « styles vocaux » interprétatifs. Elle se place à la convergence de deux champs de recherche autour de la voix chantée : recherches en informatique et traitement de signal sur la modélisation et la synthèse de la voix chantée, recherches en musicologie sur l’interprétation vocale et les styles interprétatifs dans la chanson populaire francophone. Cette approche donne, à travers la modélisation du style vocal d’Édith Piaf, un exemple de la manière dont deux disciplines peuvent collaborer fructueusement pour s’informer et s’enrichir mutuellement.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Analyse des styles interprétatifs : l’approche musicologique
L’interprétation vocale, entre déterminisme et aléatoire : réflexion sur la notion de « style interprétatif »
L’interprétation vocale : entre prédétermination et liberté
Les trois références identificatoires
La multiplicité des paramètres à prendre en compte dans la description d’un style
Inventaire des principaux aspects interprétatifs
Choix du corpus d’analyse et nomenclature des styles
Annotation du corpus, analyse et « arbre des contextes » : l’exemple d’Édith Piaf
Annotation complète de trois chansons du corpus
Inventaire et description d’effets ponctuels liés à la fréquence fondamentale
Analyse des contextes : « l’arbre des contextes »
Synthèse de chant expressif
La synthèse de voix chantée par méthode concaténative
Contrôle de la synthèse
Modélisation de la F0
Vers une synthèse expressive : de l’analyse musicologique à la modélisation du style
Résultats pour le modèle d’Édith Piaf
Conclusion : intérêts et perspectives du processus collaboratif

Aperçu du début du texte

Comme celle de tout objet que l’on peut qualifier de « complexe » selon la terminologie d’Edgar Morin (Morin, 2005), l’étude de la voix se confronte rapidement à la nécessité d’une approche pluridisciplinaire, exploitant la complémentarité entre sciences exactes et sciences humaines. Un nombre croissant de musicologues s’intéresse donc aujourd’hui aux outils d’analyse spectrale pour aborder l’interprétation vocale : permettant une visualisation acoustique du son, ces outils pallient les limites et l’inadaptation de la partition musicale en rendant possible l’analyse de phénomènes musicaux extrascoraux et l’objectivation de caractéristiques interprétatives longtemps considérées comme échappant à la théorisation : variations agogiques du rythme ou de la mélodie, timbre, etc. Dans cette perspective, l’utilisation d’outils tels que le logiciel Audioscuplt de l’IRCAM, autorisant à la fois la visualisation du son – sous forme de sonagrammes et de différentes courbes –, son annotation et s...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Céline Chabot-Canet, Luc Ardaillon et Axel Roebel, « Analyse du style vocal et modélisation pour la synthèse de chant expressif : l’exemple d’Édith Piaf », Volume !, 16 : 2 / 17 : 1 | 2020, 63-85.

Référence électronique

Céline Chabot-Canet, Luc Ardaillon et Axel Roebel, « Analyse du style vocal et modélisation pour la synthèse de chant expressif : l’exemple d’Édith Piaf », Volume ! [En ligne], 16 : 2 / 17 : 1 | 2020, mis en ligne le 01 janvier 2024, consulté le 14 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/volume/8268 ; DOI : https://doi.org/10.4000/volume.8268

Haut de page

Auteurs

Céline Chabot-Canet

Céline Chabot-Canet est MC en musicologie à l’université Lyon 2 (Passages XX-XXI). Ses recherches portent sur les musiques populaires et actuelles, l’informatique musicale et l’analyse de l’interprétation vocale dans les musiques enregistrées. Elle est l’auteur d’une thèse, Interprétation, phrasé et rhétorique vocale dans la chanson française depuis 1950 : expliciter l’indicible de la voix (2013), dans laquelle elle élabore une méthode d’analyse de l’interprétation vocale fondée sur la transdisciplinarité et l’association entre sciences humaines et analyse spectrale. Elle est également l’auteur de nombreux articles sur la chanson, en particulier sur la voix, et du livre Léo Ferré : une voix et un phrasé emblématiques (Prix IASPM 2008). Elle travaille en collaboration avec l’équipe analyse-synthèse de l’IRCAM sur la description et la modélisation des styles interprétatifs dans le chant : projet ANR ChanTeR (Chant numérique avec contrôle temps Réel, 2013-2017) et projet ANR ARS (Analyse et tRansformation du Style de chant, 2020-2024).

Articles du même auteur

Luc Ardaillon

Luc Ardaillon a obtenu en 2013 un diplôme d’ingénieur de l’Institut supérieur d’Électronique de Paris (ISEP), avec une spécialisation en traitement du signal et des images. Parallèlement à l’ISEP, il a également passé une année en licence de musicologie à la Sorbonne et un an à la Queen Mary University of London afin de se spécialiser dans le traitement du son et de la musique, avant d’obtenir un master à l’IRCAM et l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC) en Acoustique, Traitement du signal et Informatique Appliqués à la Musique (ATIAM). En 2017, il a obtenu le grade de docteur de l’UPMC pour sa thèse sur la « synthèse et transformation expressive de la voix chantée » effectuée à l’IRCAM. Il poursuit désormais ses recherches dans le domaine de l’analyse, la transformation et la synthèse de la voix en tant que chercheur post-doctorant au sein de l’équipe analyse et synthèse des sons de l’IRCAM.

Axel Roebel

Axel Roebel est directeur de recherche à l’IRCAM et responsable de l’équipe Analyse/Synthèse (AS). Il développe des algorithmes de pointe pour l’analyse et de transformation de la parole et de la musique. Il est l’auteur de nombreuses bibliothèques pour l’analyse, la synthèse et la transformation de signaux qui sont issue de ses recherches. Il a récemment commencé à étudier des algorithmes de traitement du signal basés sur l’apprentissage profond. Il est l’auteur d’une centaine de publications dans des revues et conférences internationales.

Haut de page

Droits d'auteur

L'auteur & les Éd. Mélanie Seteun

Haut de page