Navigation – Plan du site

AccueilTous les numéros18 : 1DossierLe genre musical comme prisme d’a...

Dossier

Le genre musical comme prisme d’analyse de la distribution des responsabilités esthétiques d’une performance musicale

The Specific Power of Each Art World’s Actor Over a Music Performance’s Script and Meaning: Music Genres Through Sociological Lens
Andy Battentier
p. 19-36

Résumés

Bien que l’approche interactionniste des mondes de l’art ait mis en évidence le caractère collectif de la production artistique, les artistes restent globalement considérés comme à l’origine des décisions esthétiques donnant son sens à une œuvre. En étudiant les modalités de prise de décision des techniciens son dans la musique, cet article montre que ces « responsabilités esthétiques » sont en réalité partagées à des degrés divers entre tous les acteurs du monde de l’art, et en particulier avec le « personnel de renfort », dont l’autonomie de décision est plus importante que ce que le terme sous-entend. L’article décrit également la façon dont la distribution des responsabilités esthétiques suit notamment les logiques propres à une approche socioculturelle des genres musicaux.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

La musique comme performance culturelle
Le genre musical comme prisme de répartition des responsabilités esthétiques
Méthode : enquête ethnographique et analyse qualitative comparée
Chaque genre musical possède son modèle de distribution des responsabilités esthétiques
Genre scénique
Genre industriel
Genre traditionaliste
Avant-garde
Conclusion

Aperçu du texte

Les Mondes de l’Art (Becker, 1982) a mis en évidence que les objets et performances artistiques reposent sur un ensemble d’acteurs aux rôles bien définis, sans lesquels ces objets et performances ne pourraient émerger matériellement ou symboliquement en tant qu’œuvres : distributeurs, fournisseurs de matières premières, financeurs, public, etc. Néanmoins, certains membres d’un monde de l’art, parfois un seul individu, sont perçus comme « artistes » et donc comme auteurs identifiés, responsables des orientations esthétiques d’une œuvre.

Cette concentration de ce que l’on pourrait appeler la « responsabilité esthétique », a pour corollaire l’idée de l’existence d’une catégorie de « personnel de renfort » au sein des mondes de l’art. Ce type d’acteurs intervient dans la production de l’objet ou de la performance artistique, mais en tant que « technicien », c’est-à-dire en prenant en charge la réalisation de tâches dont l’enjeu esthétique est inexistant ou subordonné à la vision de l’art...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Andy Battentier, « Le genre musical comme prisme d’analyse de la distribution des responsabilités esthétiques d’une performance musicale »Volume !, 18 : 1 | 2021, 19-36.

Référence électronique

Andy Battentier, « Le genre musical comme prisme d’analyse de la distribution des responsabilités esthétiques d’une performance musicale »Volume ! [En ligne], 18 : 1 | 2021, mis en ligne le 01 avril 2024, consulté le 16 mai 2021. URL : http://journals.openedition.org/volume/8973 ; DOI : https://doi.org/10.4000/volume.8973

Haut de page

Auteur

Andy Battentier

Andy Battentier est l’auteur d’une thèse sur le rôle des techniciens son dans la production musicale, réalisée en co-tutelle entre l’université d’Amsterdam (UvA) et l’université de Milan (Unimi).

Haut de page

Droits d’auteur

L'auteur & les Éd. Mélanie Seteun

Haut de page
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search