Skip to navigation – Site map

HomeTous les numéros18 : 1DossierDe la bohème à l’organisation sci...

Dossier

De la bohème à l’organisation scientifique du travail : la diffusion des pratiques néo-managériales chez les musiciens

From Bohemian to the Scientific Organization of Work: the Dissemination of Neo-Managerial Practices among Musicians
Jérémy Sinigaglia
p. 67-79

Abstracts

This paper analyzes the effects of structural transformations within the field of professional musical practices, from the perspective of the rise of economic interests and the resulting managerial constraints that weigh on the work of musicians. Based on a survey of the temporal organization of artistic work, it examines how musicians resist to these constraints and appropriate managerial practices. It thus reveals a generational gap, reinforced by the development of a training market which promotes the dissemination of a neo-managerial culture within the artistic field.

Top of page

Excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2024.
Read it

Outline

Le régime temporel du travail des musiciens
Un temps de travail dispersé
L’expérience du sentiment d’urgence
L’apologie du temps libre : le pôle bohème
Le refus des contraintes matérielles
Des conditions nécessaires au refus des contraintes
Économiser du temps pour la création : le pôle manager
Une organisation (quasi) scientifique du travail
Un marché d’intermédiaires de la diffusion des normes néo-managériales
Conclusion : des dispositions ajustées au nouvel état du champ ?

First lines

L’espace des pratiques musicales professionnelles a connu, au cours des dernières décennies, des changements structuraux importants liés aux transformations des industries culturelles (Guibert & Sagot-Duvauroux, 2013) d’une part, et des politiques culturelles d’autre part (Dubois et al., 2012), notamment caractérisées par « la montée en puissance des intérêts économiques » (Lizé & Naudier, 2015). Ces transformations structurelles ont nécessité de la part des artistes ordinaires (Perrenoud, 2008) un certain nombre d’ajustements, observables aussi bien au niveau de leurs pratiques que dans leur façon de penser leur métier.

La thèse défendue ici n’est pas celle de l’apparition de la figure de « l’artiste entrepreneur » ou de « l’artiste-entreprise » (Greffe, 2012), dont on sait qu’elle est ancienne : elle se développe avec la structuration d’un champ artistique autonome tout au long du xixe s. (De Nora, 1998 ; Bourdieu, 2001) et prend ses racines au début du xviiie s. (Weber, 2004). Il ...

Top of page

References

Bibliographical reference

Jérémy Sinigaglia, “De la bohème à l’organisation scientifique du travail : la diffusion des pratiques néo-managériales chez les musiciens”Volume !, 18 : 1 | 2021, 67-79.

Electronic reference

Jérémy Sinigaglia, “De la bohème à l’organisation scientifique du travail : la diffusion des pratiques néo-managériales chez les musiciens”Volume ! [Online], 18 : 1 | 2021, Online since 01 April 2024, connection on 19 June 2021. URL: http://journals.openedition.org/volume/9013; DOI: https://doi.org/10.4000/volume.9013

Top of page

About the author

Jérémy Sinigaglia

Jérémy Sinigaglia est sociologue, maître de conférences en science politique à l’Institut d’études politiques de Strasbourg et membre du laboratoire Sociétés, acteurs et gouvernement en Europe (Sage, UMR 7363). Ses travaux portent notamment sur les transformations de l’action publique culturelle et leurs effets sur les professions artistiques.

Top of page

Copyright

L'auteur & les Éd. Mélanie Seteun

Top of page
  • OpenEdition Journals
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search