Navigation – Plan du site

AccueilTous les numéros18 : 1Dossier« Musiciens fonctionnels », techn...

Dossier

« Musiciens fonctionnels », technologie et rapport de classe

“Function” Musicians, Technology and Class Relationships
Charles Umney
Traduction de Pierre Bataille et Marc Perrenoud
p. 81-94

Résumés

Cet article part de l'expérience de l’auteur en matière de recherche et d'écriture sur le travail musical, en particulier au sujet des « musiciens fonctionnels ». Il s’attache à pointer comment une lecture marxiste en termes de « classes » a influencé les choix pris dans le cadre de ce parcours de recherche et opère une comparaison quant aux autres façons de concevoir les classes sociales. Il aborde ensuite les thèmes de la numérisation, en se demandant comment l’évolution du marché du travail musical vers l’économie de « plateforme » a affecté la façon dont les musiciens fonctionnels travaillent et les types de rapports de classe qu’ils expérimentent. Il conclut sur le fait que les travaux qui font un parallèle strict entre travail musical et « gig economy » produisent des analyses trop générales pour être heuristiques, et que l'on peut tirer beaucoup de profit d'une approche marxiste de la relation dialectique entre acheteurs et vendeurs de la force de travail.

Haut de page

Notes de la rédaction

Traduit de l’anglais au français par Pierre Bataille, révision par Marc Perrenoud.

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Les parcours des « musiciens ordinaires »
Les « musiciens ordinaires » dans les rapports de classe
Les travailleurs fonctionnels et l’économie du gig
Conclusion

Aperçu du texte

En tant que sociologue anglais du travail et de l’emploi intéressé par les conditions de travail dans le secteur culturel, il a été important et instructif pour moi de me familiariser ces dernières années avec les travaux francophones sur le travail musical. Cette dynamique a été renforcée par la rencontre avec des chercheurs tels que Marc Perrenoud et Pierre Bataille, qui m’ont invité à contribuer à ce numéro. Le point commun de nos approches était de s’intéresser à la vie matérielle des musiciens : les processus d’accès au travail, les conditions dans lesquelles il est mené, les relations de pouvoir qui façonnent ces conditions, et la manière dont les gens contestent la « précarité » des carrières musicales.

Perrenoud a en particulier apporté une contribution importante à ce domaine de la sociologie grâce à son concept de « musicien ordinaire » (Perrenoud, 2006 ; Perrenoud & Bois, 2017). L’« artiste ordinaire » se définit par sa position dans la hiérarchie matérielle de son domaine...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Charles Umney, « « Musiciens fonctionnels », technologie et rapport de classe »Volume !, 18 : 1 | 2021, 81-94.

Référence électronique

Charles Umney, « « Musiciens fonctionnels », technologie et rapport de classe »Volume ! [En ligne], 18 : 1 | 2021, mis en ligne le 01 avril 2024, consulté le 16 mai 2021. URL : http://journals.openedition.org/volume/9021 ; DOI : https://doi.org/10.4000/volume.9021

Haut de page

Auteur

Charles Umney

Charles Umney est Associate Professor en sociologie du travail à l’Université de Leeds. Ses recherches ont porté sur les syndicats britanniques, sur les conditions de travail des musiciens à Londres et Paris et sur la théorie marxiste des classes sociales. Il a notamment publié Class Matters (2018).

Haut de page

Droits d’auteur

L'auteur & les Éd. Mélanie Seteun

Haut de page
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search