Navigation – Plan du site

AccueilTous les numéros18 : 1VariaLa trame sonore du film Baby Driv...

Varia

La trame sonore du film Baby Driver : une esthétique de musicalisation intensifiée

The Soundtrack of Baby Driver: an Intensified Musical Aesthetic
Robin Cauche
p. 101-117

Résumés

L’emploi de morceaux musicaux préexistants est une pratique cinématographique courante. Eu égard à l’évolution des modes de diffusion et de consommation de la musique en régime numérique, il semble intéressant d’étudier l’usage des musiques populaires dans le cinéma contemporain. Pour cela, cet article prend appui sur l’analyse du film Baby Driver (Edgar Wright, 2017). J’explore d’abord plusieurs propositions théoriques qui cherchent à penser le cinéma contemporain par le prisme de la musique. Grâce aux outils développés par les études cinématographiques, et en particulier à certains concepts forgés par Michel Chion pour étudier les sons, j’analyse ensuite la configuration audiovisuelle spécifique du film. Je termine en évoquant l’intérêt du film à documenter des usages et des pratiques médiatiques musicales contemporaines.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Théories musicales du cinéma contemporain
Un film musicalisé
Représenter des usages médiatiques contemporains
Conclusion

Aperçu du texte

Pour qualifier les musiques accompagnant un long-métrage de cinéma, les francophones d’Europe parlent de « bande originale ». Cette locution, en anglais « original soundtrack », désigne tant les musiques entendues dans un film que l’éventuel album les regroupant. Cette terminologie courante cache toutefois une approximation puisqu’une bande originale peut contenir des morceaux musicaux préexistants. Par opposition à la musique composée pour le film, il peut sembler abusif de les qualifier d’originaux. La langue française du Québec offre alors une alternative utile : l’expression « trame sonore » englobe les musiques composées pour un film et les musiques préexistantes employées au cinéma.

Dans cet article, j’étudierai ce réemploi de musiques préexistantes dans le cinéma contemporain, en m’appuyant sur le cas du film Baby Driver (2017), écrit et réalisé par le cinéaste britannique Edgar Wright, à qui on doit les comédies Shaun of the Dead ou Scott Pilgrim vs. the World. Ce choix repos...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Robin Cauche, « La trame sonore du film Baby Driver : une esthétique de musicalisation intensifiée »Volume !, 18 : 1 | 2021, 101-117.

Référence électronique

Robin Cauche, « La trame sonore du film Baby Driver : une esthétique de musicalisation intensifiée »Volume ! [En ligne], 18 : 1 | 2021, mis en ligne le 01 avril 2024, consulté le 07 mai 2021. URL : http://journals.openedition.org/volume/9086 ; DOI : https://doi.org/10.4000/volume.9086

Haut de page

Auteur

Robin Cauche

Robin Cauche est doctorant en études cinématographiques et audiovisuelles (dir. Martin Barnier, Lyon 2 et André Gaudreault, Université de Montréal). Monteur vidéo de formation, il a travaillé comme responsable de postproduction d’une chaîne de télévision musicale. Professeur certifié de lettres modernes, il prépare une thèse consacrée à l’affichage des paroles de chansons à l’écran, du xixe au xxie siècle. Depuis 2019, il produit et anime chaque semaine l’émission C’est un tube consacrée aux chansons francophones, à l’antenne de la radio CISM 89.3 à Montréal.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

L'auteur & les Éd. Mélanie Seteun

Haut de page
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search